Loading...
Disques

The Handsome Family – Twilight

The Handsome Family – Twilight
(Trocadero) – [site]

The Handsome Family - TwilightLe cinquième album de la Belle Famille (sans trait d’union) s’ouvre sur un titre magnifique, musicalement fluide et envoûtant : "The Snow White Diner". C’est toujours un bon point, une bonne ouverture, surtout lorsqu’il s’agit de nous faire entrer dans un univers particulier, ce qui est le cas pour Brett et Rennie Sparks, artistes faits l’un pour l’autre : aux textes curieux, brillants et concis de Rennie, Brett insuffle une musique simple et limpide, servie par un chant profond et caverneux. On est ici entre deux univers, le country-folk et la pop. C’est à croire qu’il y a une vague hybride de ces genres en ce moment, à en juger par des formations comme Hem ou Utah Carol (mais à vrai dire, nous vivons une époque où toutes les fusions musicales existent).

Les treize textes de ce disque valent d’être lus : ils ne sont pas seulement remarquables par des formules lumineuses comme "they make me feel better like I’m drunk on a plane and have forgotten I’m afraid to fly", "gravity is not the only force at work in this world" ou "a moment came between day and night painted soft in golden light", ils forment surtout un ensemble d’une réelle poésie, utilisant des ingrédients chers au genre : intimité avec la nature, allégories animalières, symbolisme omniprésent, le tout pour exprimer des thèmes également chers au genre : la présence du trépas qui guette, le pressentiment d’un monde imperceptible, l’appel du silence, et toutes sortes de sensations obscures. Evidemment, ça peut paraître éventé ou caricatural, à première vue… Qu’on se détrompe : l’ensemble est trop harmonieux et cohérent pour n’être qu’un objet de mécréants persiflages. Tout dans cet univers ne respire que "poésie" de la première à la dernière chanson : la richesse des titres et des mots (la saveur des sons, le charme des images), une pénétrante sensibilité sensorielle et une bonne dose d’humour noir ("So Long").
La voix hantée de Brett dévoile les qualités de son registre sur "I Know You Are There", et ses musiques sont d’une abreuvante pureté, souvent très inspirées ("There Is A Sound", "Birds You Cannot See", "Peace In The Valley Once Again"). Instrumentalement, il n’hésite pas à passer du synthé à l’harmonica, avec un même sens de la beauté sonore et sans fioriture.
Ajoutez à cela des pochettes adéquates depuis que la Handsome Family a trouvé son style personnel (les albums "Through The Trees" en 1998 et "In The Air" en 2000) et on a là l’exemple d’un duo, couple à la ville, qui impose son univers comme il l’entend : en secret, sous le regard étrange de la chouette effraie.

Hugues

The Snow White Diner
Passenger Pigeons
A Dark Eye
There Is A Sound
All The TVs In Town
Gravity
Cold, Cold, Cold
No One Fell Asleep Alone
I Know You Are There
Birds You Cannot See
White Dog
So Long
Peace In The Valley Once Again

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.