Loading...
News

Martin Dupont, toujours “möderne”… et même inédit

Ce vendredi 11 décembre paraît sur l’excellent label Kwaïdan (La Féline, Nouvelle Vague, Pierre Daven-Keller, Doriand, Alex Rossi…) le troisième volume de la compilation “Des jeunes gens mödernes”, qui documente la scène new wave, cold wave, postpunk, synthwave, etc. née en France à l’aube des années 80. Si, parmi la vingtaine de titres sélectionnés par Jean-François Sanz et Marc Collin, on relève quelques noms bien connus des spécialistes (Nini Raviolette, Tokow Boys avec Eric Tabuchi, Warum Joe), la plupart sont franchement obscurs, et parfois amusants (Les Magistrats de Syracuse, Les Stagiaires, Tintin Reporter…) même si la musique donne rarement dans la rigolade.
Les fans de Martin Dupont, sans doute l’une des formations les plus injustement méconnues de l’époque (et dont les pressages originaux se négocient aujourd’hui très cher), retrouveront un titre inédit
– vraisemblablement une démo –, “Nice Boy”, à l’inspiration pour le moins plombée. Le clip est à voir ci-dessous. Pour découvrir une facette plus aérienne et synthétique du groupe du Marseillais Alain Séghir, on conseille de jeter une oreille à leur ultime et inclassable album, “Hot Paradox” (1987). Quant à l’étonnante histoire des Martin Dupont, elle est racontée ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.