Loading...
Disques

Johnny Mafia – Sentimental

Le troisième album du groupe de Sens donne envie de retourner pogoter dans la fosse d’une petite salle de concerts, mais séduit aussi par son écriture plus pop.

Actif depuis plus de dix ans, avec un long palmarès de concerts furieux et deux disques déjà remarqués, le quatuor sénonais Johnny Mafia passe le cap du troisième album, à la fois fidèle à ses racines rock et punk, mais aussi ouvert à des formats moins directs. Il serait toutefois dommage de ne pas mettre à l’honneur l’efficacité de titres comme “Trevor Philippe” (gros hit potentiel du disque), “TV and Disney” ou “No More Toes”, réjouissants par leur simplicité absolue et leur capacité à déclencher des envies de pogo. Car oui, cet album de Johnny Mafia semble (et ce n’est pas une surprise) taillé pour le live, l’abolition des gestes “barrière” et les refrains chantés à pleins poumons.

Mais Johnny Mafia n’a pas fini de distribuer les tubes, étant capable de reprendre le flambeau des années 90 que Weezer portait (il y a longtemps) si bien. “Aria”, “Love Me Love Me” ou “Nail Gun” sont la parfaite combinaison de murs de guitares sur des refrains accrocheurs, hymnes pop mais pas trop présentables, que l’on n’entend guère de ce côté de l’Atlantique, en tout cas à ce niveau de qualité. L’écriture est en effet au niveau de la production, cette fois-ci locale et confiée à Kris Banel (quand “Les Princes de l’amour”, précédent disque du quatuor, avait été produit par Jim Diamond outre-Atlantique), et la constance dans le plaisir d’écoute du disque ne faiblit pour ainsi dire jamais. Concis, bourré de mélodies, de grosses guitares, de quelques cris et d’une énergie retranscrite avec brio, l’album trouvera sa place naturellement chez tous les amateurs de rock, et pas que !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *