Loading...
Disques

Ali Veejay – Ali Veejay

Un mini-album de post-pop solaire et couillue.

Que sont les fans de Tool devenus ? C’est une bonne question, générationnelle sans doute. Certains, comme Olivier Briand, ont pris la poudre d’escampette vers Saintes, fuyant l’axe Paris-Bretagne et abandonnant au passage l’alias d’1=0. À l’aube des années deux trois zéro, 1=0 faisait du MMA vocal : textes chelous, rock pas (ou plus) fréquentable, et ça castagnait sec en marge d’Active Suspension/Clapping Music.

Depuis l’échappée belle, Ali Veejay, ex-Salima Tej, s’est calmé et a réduit son propos autour d’ambiances plus calmes (“Collabs”) et, osons le mot, ensoleillées. Finies les engelures d’un Sergeï et si on retrouve des ambiance plus caribéennes (“Small Fishes” ) voire carrément reggae (“Doctor”), on imagine que c’est l’effet d’une paternité sereine mais c’est sans doute aussi qu’il ne faut pas oublier le caractère profondément révolutionnaire de ces musiques. À moins que ce ne soit l’effet d’un abus adolescent de Boy George. On ne tranchera pas.

En cela, la trajectoire d’Ali Veejay nous fait penser à celle d’un Stanley Brinks, régénéré dans le calypso.

Pour autant, la garde n’est pas totalement baissée avec un “Hurt the Sleepin” plus heurté, ou un “Yogi Girl” avec son groove métal allégé (avec sax !) rappelant des voies ouvertes par Orval Carlos Sibelius (ici à la batterie) mais dans un registre plus pop, plus lumineux.

On aime aussi les glissés de doigts qui ponctuent “Intrusion”, les délices de chœurs sur batterie secouées de “Ramon”, presque Dirty Projectors, et l’italien “Odio Puro” (dérivé de “Prayer to God” de Shellac ou de “I’ll Hate You Better” de Suicidal Tendencies ?) sur lequel Ali se fait la face obscure de Jonathan Richman.

Voilà un bon petit album (20 mn au compteur) qui mérite écoute. Il était disponible en financement participatif sur Helloasso. On peut l’acheter en numérique ou en CD sur bandcamp ci-dessous.

“Ali Veejay” est sorti en CD chez Siva Nature puis chez Dora Dorovitch le 30 avril 2021.

Ramon
Running Girl’
Last Long
Yogi Girl

Small Fishes

Doctor

Hurt the sleepin

Intrusion

Odio puro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.