Loading...
DiversInterviewsPlaylist

Sur la platine de Silly Boy Blue

Après un EP en 2018, porté par le morceau “The Fight”, présent ici dans une belle version orchestrale, une poignée de singles (“Hi, It’s Me Again“, “Goodbye”) parfois accompagnés de remixes (“The Riddle”, offert aux mains et oreilles expertes de Yuksek ou John Talbot), et quelques collaborations (un single avec Isaac Delusion, une série de reprises sur le thème de la rupture, les “It’s Over Covers”, avec Pi Ja Ma, Yseult ou Vincent Delerm), Silly Boy Blue arrive tout naturellement avec son premier album, intitulé, comme de juste, “Breakup Songs”. Et l’on n’est pas trompé sur la marchandise. Ruptures amoureuses, amicales, ou questionnements sur ses émotions : du triplé magique placé en ouverture, “Hi, It’s Me Again”-“Teenager”-“The Riddle” au PJHarviesque (ou, OK, St Vincentien) “Lantern” en passant par “Goodbye” (qui semble dire “on va quand même danser avant de se quitter ?”) ou le techno-pop “200 Lovesongs” et jusqu’aux cordes élégantes de “The Fight”, on se laisse porter par des morceaux d’une grande évidence mélodique, parfaitement produits par Apollo Noir, avec des arrangements simples mais ingénieux où la voix veloutée et légèrement voilée d’Ana fait merveille.
Cet album parle des choses de la vie, souvent dures, mais fait l’effet d’un lit de coton où l’on pourrait rester “lové” des heures et des heures… L’ambition dans les choix artistiques (et linguistiques) de Silly Boy Blue, mêlée à sa personnalité humble et chaleureuse, lui promet un bel accueil en France, et même à l’international (elle se produira déjà sur des scènes allemandes en festival cet été)… Pour POPnews, la musicienne a listé et commenté quelques titres qui ont été inspirants pour elle et la conception de “Breakup Songs”.


Lorde – Liability

« Pour la façon dont elle parle de l’amour, sans métaphore, avec intensité. Tout l’album “Melodrama” m’a inspiré pour ça. »

Kate Bush – This Woman’s Work

« Pour la façon dont elle arrive à passer de la douceur à la puissance avec sa voix, dans une seule et même chanson. »

Mansfield T.Y.ALogic Coco

« Je suis une fan inconditionnelle de ce groupe depuis le lycée, et chaque été cette chanson revient comme un totem. »

Mitski – I Bet on Losing Dogs 

« L’une des femmes qui m’a donné l’envie (et le courage) de jouer de la guitare électrique. »

St Vincent – Cruel

« Une autre femme qui m’a donné envie de jouer de la guitare électrique (et du piano). »

The Rocky Horror Picture Show – Science Fiction Double Feature

« La chanson d’introduction de mon film préféré (et ma bande originale préférée, je connais chacune des chansons par cœur). C’est l’un des albums qui m’a donné envie d’écrire un album, pas seulement un enchaînement de chansons. Je voulais une cohérence, que ça raconte une histoire. Comme dans ce film. »

Donna LewisI Love You Always Forever  

« J’avais aussi besoin de décompresser, pendant le studio et pendant l’écriture. Cette chanson est tellement heureuse qu’elle dédramatisait tout en quelques secondes. »

Robyn – Dancing on My Own

« J’aime énormément le fait que Robyn ait écrit une chanson de rupture super triste, mais idéale pour les clubs. Ça m’a en quelque sorte prouvé qu’on pouvait être triste, mais transformer cette tristesse en tube dance-floor. »

Des’reeI’m Kissing You  

« Pour se rappeler que malgré les ruptures, ça peut être assez beau l’amour. »

David Bowie – Silly Boy Blue

« Encore et toujours, et pour toujours j’espère. La chanson qui m’a fait devenir qui je suis aujourd’hui. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.