Loading...
NewsPlaylist

Des vétérans toujours verts de l’indie français à Petit Bain

C’est une belle soirée que nous propose Petit Bain (Paris XIIIe) ce mardi, de celles dont la crise sanitaire nous avaient privés pendant un an et demi. Se succéderont sur scène des artistes français découverts dans les années 90, représentants d’une scène de l’Ouest (Cherbourg, Nantes) qui ont poursuivi tant bien que mal leur carrière dans les décennies suivantes, avec discrétion et ténacité. Tout d’abord Perio, alias Eric Deleporte, talent rare dans tous les sens du terme (cinq albums seulement entre 1994 et 2015), auteur d’une pop délicate et mélodieuse qui ne craint pas l’expérimentation.
Puis French Cowboy & the One, soit le duo formé par deux ex-Little Rabbits, Federico Pellegrini et Éric Pifeteau, qui dégainent avec goguenardise des ritournelles synthétiques débraillées héritières des petits tubes de leur ancien groupe (“Le Poste de radio”, “La Piscine”, “Le Blé dans les fouilles”, “Une belle fille comme toi”…) – le producteur de Tucson Jim Waters est d’ailleurs toujours dans le coup.
Enfin, The Married Monk (photo), le groupe mené par Christian Quermalet – croisé entre autres sur des albums de Perio, c’est une grande famille –, qui, dans une formation remaniée, avait fait un retour inattendu il y a trois ans avec le très réussi “Headgearalienpoo”. Ce mardi, on devrait notamment entendre les morceaux de “The Jim Side”, deuxième album aussi brillant que ténébreux (enregistré par Jim Waters, tiens…) qui fête ses 25 ans.

Ci-dessous, une petite playlist pour se mettre dans l’ambiance (plus l’intégralité de l’album “The Jim Side”, absent de Spotify mais qu’un fan a posté sur YouTube).

Et quelques chroniques à lire :
“The Great Divide”, “30 Minutes With” et “Black Condensed” de Perio ;
“R/O/C/K/Y”, “The Belgian Kick”, “Elephant People” et “Headgearalienpoo” de Married Monk ;
“(Isn’t my Bedroom) a Masterpiece” de French Cowboy.

A voir, une session de Married Monk.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.