Aline - Regarde le ciel

album de la semaine du 09/01/2013, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Aline - Regarde le ciel

Après avoir entonné tout l'été "Je bois et puis je danse" - j'en étais rendu à la beugler à chaque écoute -, avoir épuisé les trois titres de l'EP (dont l'excellent "Deux hirondelles", repris sur cet album, pas comme "Hélas") jusqu'à plus soif, l'annonce de l'album a été source d'envie mais aussi d'angoisse pour moi : 3 titres, ça va, mais tenir un album ? Et Aline a su, avec un style tout en clarté, appporter la preuve d'un talent indéniable pour écrire des chansons qui rentrent en tête avec une facilité déconcertante, sans pour autant tomber dans la... facilité, justement.

Toujours dans cette ligne claire que le groupe maîtrise à la perfection, Aline enchaîne les tubes en 12 titres, qui s'amorcent pourtant sur un instrumental, très belle entrée en matière entre tension et ce romantisme échevelé qui colle à la peau du groupe en esquivant ce qui a marqué les esprits aux débuts du groupe - "Mais vous chantez en français, hannnn ?". La suite, c'est un maëlstrom d'émotions, avec cette écriture qui aborde les différentes facettes de l'amitié ou l'amour. Chez Aline, il y a des personnages qui se cassent la gueule, se sont fait avoir, qui font les beaux, qui courent à en perdre haleine. Et la force du groupe, c'est que ça tient, c'est que ça prend aux tripes, c'est simple et addictif. Il n'est pas question de grandes circonvolutions, ça va droit au but, parfois fort et vite ("Maudit garçon, "Teen Whistle", "Deux hirondelles"), parfois avec de la tristesse plein les mots ("Elle m'oubliera", "Il faut partir"), mais aussi la rage au corps ("Obscène !"). Il y aussi ces mots (maux) de fin de soirée, avec la culte "Je bois et puis je danse" (avec un petit bémol - l'ajout d'un simili-refrain qui diminue légèrement l'impact de la chanson), mais aussi ces entre-deux, entre tristesse latente et ligne mélodique étincelante ("Elle et moi", "Regarde le ciel"). Aline parle à tout le monde, c'est un peu le groupe de copains avec qui on partagerait le vécu et donc ce qui va avec, coups durs et souvenirs plus doux. D'une pop parfaitement affinée, le groupe marseillais s'est déjà fait une belle réputation, que je trouve amplement méritée.

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


  1. Les copains
  2. Je bois et puis je danse
  3. Maudit garçon
  4. Teen Whistle
  5. Deux hirondelles
  6. Il faut partir
  7. Elle et moi
  8. Elle m'oubliera
  9. Voleur !
  10. Obscène
  11. Regarde le ciel
  12. Les copains (d'Anne Laplantine)

les derniers articles


»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals