Aufgang - s/t

album de la semaine du 16/12/2009, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

AUFGANG - S/t
(InFiné / Discograph) [site] - acheter ce disque

AUFGANG - S/tAufgang, soit la rencontre d'univers qui vont rentrer en collision de plein fouet. Le bug de l'an 2000 est à peine un vieux souvenir quand Rami Khalifé et Francesco Tristano se rencontrent à la Juillard Academy à New York, où ils étudient tous deux le piano. Mais très vite, ils se découvrent une autre passion commune, la musique électronique, et les clubs de la grosse pomme leur fournissent de quoi assouvir leur passion. Quand Aymeric Westrich, batteur de formation, rencontre le duo d'amis en 2001, ils ne savent pas qu'ils formeront quelques années plus tard Aufgang. Chacun fera son bout de chemin, les routes se croisent à nouveau, l'envie est là et le groupe prend forme au festival Sonar en 2005, où le trio se découvre un talent pour créer ensemble.

Mais cette naissance du groupe s'accompagne d'une petite mort : finies les étiquettes, finies les classifications. Le trio a réussi, en un album, à se créer une identité à nulle autre pareille. Le talent de chacun des membres est étincelant : Rami a enregistré plusieurs disques de classique, Francesco accumule les prix au piano et Aymeric joue de la batterie dans Cassius, en parallèle d'une carrière de producteur et de compositeur. Mais jamais poseurs, nos trois virtuoses mettent au service d'une créativité débordante leurs habiletés. Impressionnant de technique, et pourtant simplement entraînant, "Channel 7" est une introduction presque parfaite au "style" Aufgang. Breaks, descentes, reprises, l'auditeur est secoué et charmé, par la puissance et les surprises que recèle la musique du trio, dont le mélange entre organisme et froideur synthétique a un aspect énivrant. A la déconstruction apparente s'oppose pourtant une rigueur jamais contraignante, mais qui empêche au contraire les morceaux de s'éparpiller. Et il le fallait bien, pour éviter que les morceaux s'égarent, ayant tendance à durer (le disque fait plus de 60 minutes pour neuf titres). Une sensation de vertige s'installe alors, que le piano accompagne toujours à propos, changeant de couleur en un clin d'oeil, léger puis lugubre, autant rythmique que soliste : les nappes synthétiques ne sont pas en reste, produisent les mêmes émotions. Le danger n'est jamais loin, comme sur "Channel 8", qui semble ne jamais vouloir démarrer, avec sa construction hachée, comme autant de faux départs successifs. Mais derrière leurs aspirations de virtuoses, les trois membres de Aufgang restent des passionnés de musique, qui ne s'interdisent aucune audace, aucun territoire sonore.

Le post-rock de "Barock" et "Prélude du passé" est ainsi d'une beauté alambiquée, mais pourtant d'une finesse exquise, glissant sous le piano des nappes synthétiques caressantes et une certaine forme de langueur. Puis Aufgang raye tout ça d'un trait, pour retrouver l'ivresse des clubs qu'ils ont fréquenté assidûment à New York, le temps d'un "Sonar" bouillant, extraordinaire pièce montée, techno, house, mais surtout qui arrive à combiner cette exigence qui est la force du groupe avec une pulsion presqu'animale, qui pourrait donner à danser jusqu'au petit matin, avec cette montée en puissance irrésistible sur la fin du titre, avant une énième brisure dans la ligne mélodique. La fête se prolongera au petit matin, au son de "Good Generation" et de sa couleur, qui m'évoque l'océan (allez savoir pourquoi), avant d'embrayer sur le sombre "3 Vitesses", à l'atmosphère hésitante, pour finalement enchaîner sur "Aufgang" et son ambiance de fin de soirée, option dancefloor. "Soumission" offre une dernière exploration du microcosme Aufgang, avec un début aérien et une fin menée tambour battant, où le synthétique s'efface au profit de la puissance du piano et de la batterie. Ultime démonstration, mais aussi un coup d'éclat de plus, pour un groupe inclassable, racé et sauvage à la fois, et qui s'inscrit comme une de mes révélations de cette année finissante.

Mickaël Choisi

acheter ce disque

Channel 7
Channel 8
Barock
Sonar
Prelude Du Passé
Good Generation
3 Vitesses
Aufgang
Soumission


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews