Bardi Johannsson - Haxan

06/07/2006, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

BARDI JOHANNSSON - Haxan
(Discograph) [site] - acheter ce disque

BARDI JOHANNSSON - HaxanLa dernière fois que j'ai eu à faire a Bardi Johannsson, il s'était montré torve et revêche, impossible à cerner, avant de finir par m'offrir une vodka en guise de petit-déjeuner. Il était, à l'époque, dans la peau de Bird (Lady and Bird) un personnage qu'il s'était construit lors d'une aventure avec Keren Ann, une sorte de Ziggy Stardust enfantin dont l'univers feutré et rêveur servait de base à un album à deux mains. Pas à une contradiction près, Bardi Johannsson, qui officie normalement sous le sobriquet de Bang Gang dans le domaine de la pop orchestrée, pose enfin son nom et son visage (à peine grimé) sur une rondelle de vinyle alors qu'il n'y participe presque pas et que l'on est à 20 000 lieues de son domaine de prédilection ! Explication : "Haxan" est la bande-son moderne d'un film ancien qui bien que composée par Bardi est en fait jouée par un orchestre symphonique soutenu par quelques effets électroniques.

Une nouvelle bande-son pour un vieux film, voila un concept qui commence à tomber dans le cliché (s'y sont risqués entre autres Yo La Tengo, Jeff Mills, Saloon, Buck 65, Yann Tiersen, NLF3 trio, etc.) mais qui, quand les protagonistes sont talentueux, donne des réussites brillantes. Et du talent (et de l'arrogance aussi), Bardi en a à revendre. "Haxan" est donc la bande-son d'un film glauque sur la sorcellerie nordique tourné en 1921, mais c'est aussi et surtout un album qui s'écoute sans avoir à s'embarrasser du celluloïd. Les sept titres (de "Haxan I" à "Haxan VII"), sombres à souhait, s'écoutent pour eux-mêmes, dans la pénombre, le cœur légèrement inquiet, les oreilles aux aguets et le dos parcouru de frissons glacés. "Haxan" est un disque pour se faire peur, se faire sursauter de plaisir avant de regarder derrière les fauteuils ce qui peut bien provoquer les gémissements des violons et les frottis inquiets des violoncelles. C'est aussi un disque pour glousser de plaisir quand le piano rassurant refait son apparition. C'est enfin un disque qui force le respect et qui vous emballe dans un va-et-vient d'émotions portées par des soubresauts électro discrets. Bardi profite à merveille de l'univers du réalisateur pour nous montrer un coin de son univers à lui. Un coin seulement car le sentiment qui prévaut ici, c'est qu'il ne dit pas tout et qu'il cultive sa part de mystère en attendant son prochain disque ou son prochain projet pour révéler une nouvelle facette de ses personnalités multiples.

Gildas

Haxan I
Haxan II
Haxan III
Haxan IV
Haxan V
Haxan VI
Haxan VII

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews