Blank Realm - Illegals in Heaven

album de la semaine du 14/09/2015, par Julien Sauvageot | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Blank Realm - Illegals in Heaven

Une dizaine d'années de service et déjà une tripotée d'albums au compteur : l'heure est venue pour Blank Realm de prendre son envol. Sans trahir ses origines noisy, garage ou psyché, le quartet de Brisbane s'offre donc pour la première fois la commodité d'un véritable studio, continuant ainsi à déplacer son curseur vers davantage de lisibilité. Plus accessible sans être consensuel, "Illegals in Heaven" est un disque original et équilibriste, susceptible de trouver un écho chez les amateurs de mélodies pop croustillantes ("River of Longing", "Palace of Love") comme chez les aficionados du hors-piste tournoyant ("No Views", "Too Late Now"). 

Sans calcul et sans esbroufe, la musique des Australiens propose une alternative salvatrice aux postures compliquées, et souvent vaines, qui saturent l'horizon musical de l'époque. Ici, l'indie-rock ne peut s'envisager qu'avec les mains dans le cambouis et la tête à l'envers ("Costume Drama"). Les références, de Sonic Youth à Felt, de The Chills au Velvet Underground, sont clairement perceptibles. Les frères et sœurs Spencer (Daniel, Luke, Sarah) et leur camarade Luke Walsh contournent pourtant l'obstacle de la déférence fastidieuse en manipulant tout cela avec une bonne dose de malice et d'insoumission, et surtout beaucoup de spontanéité.

Ce que leur précédent LP, "Grassed Inn" (2014), avançait déjà, mais de façon encore trop éclatée, fait désormais pleinement sens. En sachant rendre son propos plus cohérent, en mettant un peu d'ordre dans son chaos sans gommer ses aspérités, Blank Realm fait un pas de géant. Déjà précédé d'une réputation scénique plus que flatteuse ("the best live band in the world", selon le très sérieux Guardian), le groupe avait encore besoin de signer cet album de référence. Pour Blank Realm, "Illegals in Heaven" devrait accélérer le cours des choses.

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


  1. 01 No Views
  2. 02 River Of Longing
  3. 03 Cruel Night
  4. 04 Costume Drama
  5. 05 Dream Date
  6. 06 Flowers In Mind
  7. 07 Gold
  8. 08 Palace Of Love
  9. 09 Too Late Now

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews