Celebration - Celebration

02/02/2006, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

CELEBRATION - Celebration
(Beggars / Naïve) - acheter ce disque

CELEBRATION - CelebrationNon, Celebration n'est pas un disque de chants liturgiques destinés à une paroisse en quête de ritournelles gentiment candides pour donner un peu de "punch" (comme dirait Sœur Christiane) à une assemblée végétative. Celebration est plus proche de Belzebuth que de Jésus. On pourrait presque même parler de messe noire, douloureuse et apocalyptique. Si j'avais assisté à ce genre de messe pendant mon enfance, peut être bien que ça ne m'aurait pas déplu de faire enfant de chœur, ça aurait été bien plus rigolo. Mais qu'on ne se méprenne pas, Celebration n'est pas non plus un groupe gothique qui crucifie des agneaux en dansant nu sur un pentagramme. Si l'ambiance est épouvantablement sombre, ce n'est pas de la noirceur fantasmée, les New-Yorkais impressionnent surtout pour leur inclination vers l'autodestruction. C'est incroyablement intense, la voix dominante et oppressante de Katrina Ford s'apparente parfois au cri plaintif d'une bête blessée. Un animal enragé, mais résigné, perdu dans un univers monstrueux. Une ambiance de fin du monde tempérée par les claviers de Antanaitis, tout droit sortis d'un film d'horreur de série B, qui apportent finalement une certaine dose d'ironie à cet univers angoissant. Néanmoins, Celebration demeure quand même un disque qu'il vaut mieux écouter la lumière allumée.
Mais que serait Celebration sans l'apport des membres de TV on the Radio (David Andrew Sitek en tête, producteur de cet album) ? On peut légitimement se poser la question, tant l'empreinte de la révélation musicale 2004 marque cet album. Même si Tunde Adebimpe et Kyp Malone ne viennent que sobrement apporter leurs contributions vocales, le dernier morceau "Stars", nous indique que l'ombre de TVOTR plane un peu trop près au dessus de la tête des membres de Celebration.
Mais ne boudons pas notre plaisir, car malgré cela, Celebration est un album pénétrant et agréablement subversif. Un disque qui va peut être vous donner envie de (re)regarder tous les épisodes de la famille Adams ou encore vous réconcilier avec votre adorable petit cousin gothique.

Vincent Le Doeuff

War
Diamonds
Holiday
Foxes
China
Lost Souls
Ancient Animals
Tonight
New Skin
Good Ship
Stars


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews