Dakota Suite - Waiting for the Dawn to Crawl Through and Take Away Your Life

08/03/2007, par Luc Taramini | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DAKOTA SUITE - Waiting For The Dawn To Crawl Through And Take Away Your Life
(Glitterhouse / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

DAKOTA SUITE - Waiting For The Dawn To Crawl Through And Take Away Your LifeLe drame de Dakota Suite sera toujours l'absence d'une voix singulière pour porter ses ballades feutrées vers le firmament auquel elles pourraient prétendre. Même s'il sait écrire des mélodies joliment plombées, Chris Hooson n'a pas le timbre grave d'un Stuart Staples ou d'un Kurt Wagner pour donner une profondeur mélancolique à l'ensemble. Sachant cela, il faut donc chercher ailleurs les qualités d'une formation qui compte déjà de nombreuses réalisations. Dans l'art des nuances clair-obscur, par exemple, qui habillent chaque album et orne les pochettes. Dans cette façon de faire corps avec un lieu, Leeds - pas la plus souriante des villes anglaises - et cette obsession de créer une poésie du banal. De son propre aveu, Hooson, personnage tourmenté, n'avait pas vraiment l'intention de se jeter dans un nouveau projet de groupe en écrivant ce disque. Les chansons se sont esquissées petit à petit sur les touches de son piano familial, donnant matière à une nouvelle aventure. Sa voix caressante nous entraîne dans une dérive intime rythmée par le jeu tout en finesse des balais sur une caisse claire et par la délicatesse d'arpèges égrenés à la guitare ou au clavier. Une poignée d'amis dont le fidèle David Buxton sont venus prêter main-forte à l'artiste qui s'est laissé finalement convaincre d'aller enregistrer à Nashville. Il en résulte de jolis arrangements de cordes et de cuivres discrets, quelques harmonies vocales délicatement posées et une pedal steel mélancolique. Disque de salon façonné à la lampe de chevet, "Waiting for the Dawn to Crawl Through And Take Away Your Life" s'épanouit dans une tonalité crépusculaire portée au zénith par le titre "All Your Hopes Gone Cold". Faut-il y voir un chant du cygne, un testament, un renoncement ? C'est en tout cas sur cette ambivalence qu'il se referme. Ambivalence qui perdure dans le DVD "Wintersong a film on Dakota Suite" dédié au making of du disque.

Luc

Never Much to Say 3:
A Darkness of Moons
Uw Wanhopige Vrees
Because Our Lie Breathes Differently
I Don't Understand Your Medicine
Early Century Maple
All Your Hopes Gone Cold
I'm Leaving You
Over a Loveless Winter
Brittle With Sorrow
All That I Can Hold Near


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews