Dark Captain Light Captain - Miracle Kicker

album de la semaine du 26/11/2008, par Judicaël Dacosta | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DARK CAPTAIN LIGHT CAPTAIN - Miracle Kicker
(Loaf Records / La Baleine) [site] - acheter ce disque

DARK CAPTAIN LIGHT CAPTAIN - Miracle KickerHiver 2006, deux amis passent leurs soirées à bricoler des mélodies autour du feu. Dan Carney chante et joue de la guitare alors que Neil Kleiner tripote habilement son laptop pour créer des ambiances. Ayant épuisé toutes les ressources temporelles d'une soirée, ils passent aux nuits arrosées de café et flouées par un tabagisme de plus en plus aigu. Dark Captain Light Captain vient de naître. En duo, ils enregistrent les premiers morceaux. La guitare et la voix de Dan sont très en avant et resteront le repère principal des futurs arrangements. Giles Littleford les rejoint bientôt. Fou de finger-picking, il épaule intelligemment la guitare de Dan. Quelques mois plus tard, ils sont six à composer le line-up de Dark Captain Light Captain.

L'album "Miracle Kicker" fait suite à l'EP "Circles", déjà bien accueilli par la critique. On retrouve dans cet album les riches arrangements de guitares et un soin particulier apporté aux voix. Tous les membres du groupe usant de leur organe, mis à part le batteur Chin Keeler (ex-Quickspace), les harmonies vocales font souvent partie des arrangements ("Remote View", "Everyone We Know") et viennent enrichir encore les morceaux du groupe. Dès l'ouverture, "Jealous Enemies" plonge l'auditeur dans une quiétude intemporelle. Un écrin nous enrobe. L'homogénéité des titres charmera les uns et lassera les autres, mais il est certain qu'en ces temps de crise, "Miracle Kicker" est à faire écouter à tous les traders insomniaques.
Plus belle réussite de l'album, "Robot Command Centre" mêle parfaitement laptop, guitares et instruments à vent et rappelle les productions les plus sages de The Notwist, notamment la bande originale de "Lichter". Nul doute que Dark Captain Light Captain saura trouver son public, le fantôme d'Elliott Smith sur l'épaule et celui d'I Monster sur le dos, leur équilibre déjà parfait ne risque pas de trépasser en présence de références si bien armées.

Judicaël

Jealous Enemies
Parallel Bars
Circles
Remote View
Questions
Robot Command Centre
Speak
Spontaneous Combustion
Everyone We Know
Miracle Kicker


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals