Eels - Souljacker

03/10/2001, par Jean-Christophe Mauger | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

EELS - Souljacker
(Dreamworks)

EELS - SouljackerLe premier titre du quatrième album d'Eels commence par un riff de guitare fuzz tout droit sorti du dernier garage de la banlieue de Melbourne, le second ("That's not really funny" non, pas vraiment) est une bossa-nova déglinguée comme sait en pondre Beck quand il est en panne d'inspiration. Arrivé là, et malgré toute l'estime qu'on porte à Mark Everett, alias E (et surtout à ses deux derniers albums, merveilleuse entité bicéphale avec "Electro-shock blues" pour le côté sombre et "Daisies of the galaxy" pour le versant lumineux), "Souljacker" n'est pas loin de finir en cible de ball-trap. D'autant que si les raisons de la présence de John Parish à la production et l'écriture sont évidentes (donner à l'album une certaine homogénéité dans la couleur musicale), l'échec est patent dans ce domaine : même s'il est plus rêche que les précédents, jamais disque d'Eels n'a sonné plus disparate et plus dispersé.
De ce combat en douze reprises entre deux poids lourds, l'un puncheur teigneux et l'autre saltimbanque du song-writing, on ne retiendra finalement que les rounds où le Sugar Ray Leonard de la pop prend sans forcer l'avantage à coup de chansons distillées comme des alambics et décorées de guirlandes de Wurlitzer. C'est bien simple : "Fresh feeling" (surtout celle-là), "Woman driving man sleeping", "Friendly ghost" et à un moindre degré "Bus stop boxer" sont de petites merveilles et vous pouvez toujours faire jouer Slayer ou même Muse derrière, cela restera toujours magnifique. Le reste du temps, on s'ennuie : Soit E prend trop de coups pour avoir les moyens d'en placer une, soit le combat est trop désordonné pour que le spectateur y comprenne quelque chose. Trois bonnes chansons et demi sur douze, c'est assez peu j'en conviens, mais quand l'arbitre renverra les deux protagonistes dans leur coin en sifflant le match nul, les amateurs du noble art de la musique pop ne se feront aucune illusion sur l'identité du vainqueur moral de cette confrontation légèrement inutile.

Jc

Dog faced boy
That's not really funny
Fresh Feeling
Woman Driving, Man Sleeping
Souljacker Pt. I
Friendly Ghost
Teenage Witch
Bus Stop Boxer
Jungle Telegraph
World of Shit
Souljacker Pt. II
What Is This Note ?

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews