Emily Haines - Knives Don't Have Your Back

album de la semaine du 13/06/2007, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

EMILY HAINES - Knives Don't Have Your Back
(Grönland Records / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

EMILY HAINES - Knives Don't Have Your BackLa charismatique chanteuse de Metric sort un nouvel album solo. Il aura fallu quatre années à Emily Haines pour nous offrir cet opus, en composant ses morceaux en parallèle des tubes survitaminés et branchouilles de Metric. Les tentatives solos ne sont pas toujours des plus réussies et surtout des plus intéressantes, car rares sont ceux qui arrivent à sortir des sentiers battus de leur groupe d'origine. Cette ambition peut même parfois fortement irriter, et alors l'accusation rapide de mégalomanie ou d'avidité pour l'échappée en solitaire de la diva vient vite à la bouche. Mais Emily Haines mérite manifestement plus de louanges que de diatribes. "Knives Don't Have Your Back"a un réel intérêt, une véritable âme. Qui aurait pu penser que la Canadienne puisse sortir un album aussi intimiste et personnel ?
Fini les déhanchées succexy, Haines se pose sagement en chanteuse mélancolique minimaliste, lorgnant désormais sur les plate bandes de Cat Power. Entièrement construit autour d'un piano et de sa voix enchanteresse, Emily égrène ses treize titres avec un dépouillement et une classe digne de celle de Chan Marshall. Mais Haines sait aussi bien s'entourer, créant le groupe de ses rêves (The Soft Skeleton) en s'adjoignant les services de Scott Minor (Sparklehorse), de Justin Peroff (Broken Social Scene), d'Evan Cranley (Stars) et de Jimmy Shaw (Metric). Sachant se montrer à la fois discret et indispensable, The Soft Skeleton accompagne la voix sensuelle d'Emily Haines avec une retenue appropriée. Aucun titre ne ressort franchement de cet album, tous se conjuguant harmonieusement dans une ambiance sombre et envoûtante. Il devient alors difficile de sortir de cet état de tristesse qui vous maintient confortablement dans une douce léthargie sournoisement agréable.
Si la première écoute de cet opus pourra décontenancer, en particulier pour les fans de Metric, une écoute répétée et attentive montrera toute la subtilité des morceaux d'Emily Haines. Cette sortie en solitaire est si réussie que l'avenir de Metric me laisse au bout du compte plus qu'indifférent.

Vincent Le Doeuff

Our Hell
Doctor Blind
Crowd Surf Off a Cliff
Detective Daughter
The Lottery
The Maid Needs a Maid
Mostly Waving
Reading In Bed
Nothing & Nowhere
The Last Page
Winning
Row Boat
Telethon


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog