Getatchew Mekuria & The Ex & Guests - Moa Anbessa

07/05/2007, par Cyril Lacaud | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

GETATCHEW MEKURIA & THE EX & GUESTS - Moa Anbessa
(Terp records / Dense) [site] - acheter ce disque

GETATCHEW MEKURIA & THE EX & GUESTS - Moa AnbessaLe goût prononcé des infatigables The Ex (25 ans de carrière, plus d'une vingtaine d'albums, un nombre incalculable de concerts) pour les rencontres musicales improbables n'est pas nouveau (on se souvient, entre autres, de leurs albums avec Tom Cora). Cette curiosité les a amenés depuis quelques années déjà vers l'Afrique, comme en témoigne ce disque.
A l'initiative passionnée de leur guitariste et membre fondateur Terry Ex, grand connaisseur et défenseur des musiques d'Afrique de l'Est, le groupe enregistre déjà quelques tournées en Ethiopie. Suffisamment pour qu'il devienne un véritable ambassadeur pour les grands musiciens de ces contrées offrant même à certains de nouvelles carrières artistiques sur scène et sur disque. "Moa Anbessa", leur dernier album (mi-live mi-studio) est l'illustration parfaite de cette démarche et vient couronner leur récente tournée avec l'Ethiopien Getatchew Mekuria. Ce monsieur surnommé le négus du sax (rien que ça) est dépositaire du Shellele, genre assez virulent qui lui fut inspiré par des chants guerriers traditionnels. Tout au long de ce disque composé d'adaptations plus ou moins libres de grands thèmes éthiopiens, Getatchew mène la danse avec son jeu puissant et son style très personnel (notamment un vibrato démentiel) qui se marie parfaitement avec les sonorités punks des Hollandais. A aucun moment la rencontre de ces deux mondes ne semble bancale, Getatchew Mekuria et The Ex ayant parfaitement réussi à mixer leurs univers, en particulier sur des morceaux comme "Almaz Yeharerwa" et "Tezalegn Yetentu" où le chant crié typiquement "exien" de GW SoK alterne avec les phrasés de Getatchew. C'est terriblement efficace et certains morceaux nous emmènent dans des transes débordantes d'énergie (il faut dire que ce joyeux big band compte 10 musiciens !) Voila, tout ça est chaud, puissant et hautement jubilatoire. On est bluffé par la vitalité que le septuagénaire insuffle à sa troupe punk d'un jour. Et puis, ce disque est aussi un bel objet édité sur Terp (le remarquable label de Terry Ex) et accompagné d'un copieux livret retraçant l'ensemble de la carrière du musicien éthiopien.

Cyril Lacaud

Ethiopia Hagere
Sethed Seketelat
Eywat Setenafegagn
Che Belew Shellela
Aynamaye Nesh
Aynotche Terabu/Shemonmwanaye
Musicawi Silt
Tezeta
Almaz Yeharerwa
Tezalegn Yetentu 11. Aha Begena



les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews