Heligoland - All Your Ships Are White

album de la semaine du 26/01/2011, par Christophe Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

HELIGOLAND - All Your Ships Are White
(Commission45) [site] - acheter ce disque

HELIGOLAND - All Your Ships Are WhiteSi vous avez l'occasion de voir quelques concerts de temps en temps sur Paris, vous y avez probablement vu Heligoland, ce groupe (australien, à l'origine) établi depuis quelques années déjà dans notre capitale. Peut-être vous-êtes vous dit comme moi, à l'occasion d'une de ces apparitions dans une petite salle, qu'il y avait tout de même des groupes formidables qui restaient, hélas pour eux, un peu trop confidentiels. Après "A Street Between Us", paru en 2006, ce "All Your Ships Are White" ne fait que le confirmer.

On ne cherchera pas ici de tube accrocheur, ni de hit imparable : l'album, d'une suavité constante, s'écoute d'un trait et fait l'effet d'une très longue caresse. La batterie discrète de France Cartigny et la basse solide et mélodique de Steve Wheeler tiennent la barre quand les guitares, avec beaucoup d'élégance, habillent les morceaux d'arpèges ou d'effets et, parfois (comme sur le très beau "A Year Without Sunlight"), font habilement monter la tension. Et puis, il y a la voix délicate et magnifique de Karen Vogt, qui prend son envol dans les textures de ses camarades et nous emmène loin, bien loin. Alors bien sûr, on pourra reprocher une assez grande proximité avec un groupe mythique des années 80, que, par goût du défi, je me refuserai à citer ici. Une très belle voix féminine, des atmosphères éthérées et un album produit par Robin Guthrie. Vous ne voyez pas ? Mais malgré ses airs inoffensifs, on se laisse entraîner en haute mer par ce "All Your Ships Are White". Par temps calme d'abord puis jusque dans les tempêtes, jusqu'à sombrer corps et âmes avec Heligoland. "Méfions-nous des noyés qui s'accrochent et qui nous noient" disait Jacques-Yves Cocteau... à moins que ça ne soit de son frère jumeau ?

Christophe Dufeu

acheter ce disque


A lire également, sur Heligoland :
la chronique de "A Street Between Us" (2006)

Kiss Kiss Bang Bang
The Light Inside
Mapping Your Desires
A Year Without Sunlight
Nearness
Your Longest Breath
All Your Ships Are White
Corazon

 

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews