Hopper - A Tea With D.

08/09/2004, par Jan Fiévé | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

HOPPER - A tea With D.
(Ethylen Records / Chronowax)

HOPPER - A tea With D.Issu dont ne sait quel chaudron magique à l'aube de ce siècle naissant ("Sunbelt", leur premier EP, date de 2000), Hopper fait parti de ces formations surprenantes dont la musique a grandi plus vite que ses membres. En à peine 4 ans d'existence, les quatre parisiens auront en effet réussit l'exploit de digérer leurs influences les plus évidentes (Sleater-Kinney et Cat Power, entre autres) tout en développant un style reconnaissable entre mille où un rock seventies rêche et cinglant ("More And More" et son lyrisme échevelé convoquant le fantôme toujours chaud de Jeff Buckley) côtoie des atmosphères plus jazzy ("Calculating Infinity"), voire résolument post-rock (le troublant "The Last Sin" et son thème saccadé qui fait mouche). Mariant avec une apparente désinvolture plages contemplatives d'une infinie beauté et déflagrations bruitistes azimutées ("Good Vibrations For Neighbourhood Militants" n'est pas sans rappeler la musique hantée de Sonic Youth), le tout jeune quartet signe là l'une des plus belles surprises hexagonales de l'année, confirmant au passage la belle santé d'une nouvelle scène en pleine effervescence. Deux guitares, une basse et une batterie, transcendées par les voix incendiaires de Dorothée et Aurélia, suffisent à créer une musique aussi soyeuse qu'inquiétante, toujours en apesanteur malgré une tension omniprésente. Âpre et jouissif.

Jan

Stranger For Good
More And More
The Thief
Colours
Sham
All I Know
The Last Sin
Good Vibrations For Neighbourhood Militants
Calculating Infinity
A Tea With D.

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog