My Brightest Diamond - Bring Me the Workhorse

album de la semaine du 23/08/2006, par Gabriel Marian | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MY BRIGHTEST DIAMOND - Bring Me The Workhorse
(Asthmatic Kitty / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

MY BRIGHTEST DIAMOND - Bring Me The WorkhorseShara Worden a grandi dans une famille de musiciens, elle a fait des études de musique et de composition et elle débute d'ailleurs avec deux disques à la fois, celui-ci et un autre, fait de compositions pour un quartette de cordes. "Bring Me the Workhorse", un disque de pop-rock plus classique, dont elle compose tous les morceaux, est plutôt une sorte d'introspection-confession puisant dans les souvenirs d'enfance et dans des ambiances nostalgiques vibrant de couleurs passées. Le site web officiel annonce un mélange de rock et d'opéra et pendant un moment on craint le pire, avant de comprendre qu'il s'agit d'une exagération. Le style de Shara Worden est beaucoup plus subtil et nuancé. Il est certes vrai que sa voix est un instrument impressionnant qu'elle maîtrise comme une pro et que l'écriture des morceaux est parfois délicatement nerveuse, comme la course d'un poulain pur-sang. C'est évident dès le début, très convaincant, le paradoxalement intitulé "Something of an End" où les trilles de Shara hypnotisent. Elle atteint vite des sommets dignes d'une Beth Gibbons, tant pour le song-writing que pour le chant, sur "Gone Away", ballade qui pourrait déchirer le cœur le plus endurci s'il n'y avait cette douceur infinie. L'album continue d'explorer mille monts et merveilles, tantôt folk teinté de cordes soyeuses ("Dragonfly"), tantôt rock barge presque teutonique ("Freak Out") avant de revenir à des roucoulements qui donnent des frissons ("We Were Sparkling" ou "The Good & the Bad Guy"). L'ensemble finit par faire penser à la traversée d'un miroir enchanté, l'histoire d'une Alice plus mûre et plus sûre, mais toujours en proie aux rêves énigmatiques et aux souvenirs enfouis (comme sur "The Magic Rabbit" et "The Robin's Jar"). En d'autres mots, Alice au pays de la séduction.

Gabriel Marian

A lire également, sur My Brightest Diamond :
l'interview (2006)

Something of an End
Golden Star
Gone Away
Dragonfly
Freak Out
We Were Sparkling
Disappear
The Robin's Jar
Magic Rabbit
The Good & the Bad Guy
Workhorse



Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals