Ooberman - Running girl

album de la semaine du 13/02/2002, par Inês d'Almeÿ | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

OOBERMAN - Running Girl
(Rotodisc / Poplane)

OOBERMAN - Running girlIl existe des groupes capables de nous faire croire à la magie. La vision que l'on a du monde en les écoutant devient acidulée, féerique, envoûtante. Et c'est une chance qu'Ooberman, près de 13 ans après leurs débuts à Liverpool, soient encore présents pour insuffler un peu de leur magie blanche à notre monde gris.
L'album s'ouvre sur l'excellent "Running Girl" rappelant Air pour ses voix vocodorisées et ses claviers aériens. La mélodie évoque celle d'une ritournelle médiévale(terme qui peut faire sourire mais qui se prête aux accents fantastiques revêtus par certains titres). La sensibilité qui émane du parfait duo guitare piano, présente sur la plupart des titres, les voix suaves et berçantes de Don Popplewell et Sophie Chuney ressuscitent d'une manière originale les compositions de Simon and Garfunkel. Mais le dépouillement n'est pas toujours de mise, comme le démontre "Here come the ice wolves" où piano, violons et divers bruitages créent une atmosphère douce amère qui donne le ton à l'album. C'est un philtre de rêverie fantastique que distille Ooberman, en y mêlant douces paroles sur l'amour, la contemplation , la solitude, et mélodies sucrées quelque peu tourmentées.
L'album a l'art de synthétiser songwriting pop façon Belle and Sebastian et envolées plus audacieuses truffées d'essais instrumentaux sonnant plus Super Furry Animals. Et Ooberman celui de nous faire rêver comme des enfants.

Inês de Almeÿ

Running girl
Flashing Light at Sunset
We'll know when we get there
Blink of an eye
Here come the Ice Wolves
Ghosts
The kitchen fire
Follow the sun
Alone at last

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog