Pascal Pinon - Pascal Pinon

10/02/2011, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

PASCAL PINON - Pascal Pinon
(Morr Music / Indigo) [site] - acheter ce disque

PASCAL PINON - Pascal PinonLa première surprise du disque est de découvrir qu'il est l'oeuvre de jeunes filles islandaises. La seconde est que j'ai employé le terme "filles" et non "femmes" : la moyenne d'âge des quatre musiciennes est de 16 ans environ. Mon amie m'a fait remarquer, avec un zeste de moquerie, qu'elles ont encore des appareils dentaires. Ceci n'affecte en rien le charme de ce disque, qui se révèle étonnant sur bien des plans.

En effet, ces onze titres portent en eux les défauts de leurs qualités. Evacuons le "négatif" : le jeu de guitare est assez simpliste, la flûte qui s'incruste régulièrement dans les morceaux est par moment désopilante, et l'anglais, parfois utilisé dans les chansons, est assez rudimentaire. Et pourtant. Oui, pourtant, ces approximations, cette touche à la fois d'innocence et de fragilité, c'est aussi et avant tout ce qui séduit dans cet album. La musique de Pascal Pinon (qui fut dans le temps un "monstre" humain, affublé sur le crâne d'une tumeur bénigne assimilée à une deuxième tête) garde une vraie fraîcheur, tant la surprise est grande d'entendre ces voix juvéniles, les accords de guitare timidement enchaînés et ces textes ma foi touchants, quand elles ne s'inspirent pas de leur background plus ou moins proche (Harry Potter, mais aussi un poète islandais). Et passé ce premier vernis, il apparaît évident que ces jeunes filles savent quand même s'y prendre pour enjoliver leurs chansons, faisant un usage toujours pertinent de leur glockenspiel ou de ce qui semble être des clochettes, gardant une vraie concision dans les titres et évitant de laisser leur jeunesse être un poids sur leur musique. Si elles sonnent très souvent folk, c'est parce qu'elles arrivent à y mélanger leurs chagrins d'adolescentes avec ces aspects plus légers, parler à la fois des peines de coeur mais aussi des joies les plus simples (soleil, amis, se rouler dans l'herbe) sans trop s'embarasser de formes instrumentales trop compliquées. Plus pop parfois ("I Wrote a Song", "New Beginning"), mais toujours en accord avec ce double aspect en elles (adolescence et maturité), Pascal Pinon et ses quatre membres ont su offrir un beau moment de légèreté et de simplicité.

Mickaël Choisi

acheter ce disque

Undir Heiðum Himni
Árstíðir
Baldursbrár
Ósonlagið
Djöflasnaran
I Wrote A Song
New Beginning
Moi
Sandur
Kertið Og Húsið Brann
En ?ú Varst Ævintýr


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews