Ray Lamontagne - Till the Sun Turns Black

album de la semaine du 29/11/2006, par Jean-Christophe Mauger | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

RAY LAMONTAGNE - Till The Sun Turns Black
(RCA / BMG) [site] - acheter ce disque

RAY LAMONTAGNE - Till The Sun Turns Black Son premier album, "Trouble", avait recueilli bien plus de louanges qu'il n'en aurait mérité (passé les deux premiers morceaux, on s'ennuyait ferme), celui-ci sort dans une royale indifférence. La vie (la promotion ?) est mal faite. Ne vous fiez pas au visage christique et au regard de hippie en pleine descente d'acide arborés au revers de la pochette, ce disque est noir : "Barfly", avec sa rythmique syncopée et son solo de guitare à la manière de Steve Cropper, donne le ton, suivi immédiatement par "Three More Days", où Lamontagne lâche un peu le tempo en donnant à la chanson un arôme de madeleine Stax. Ailleurs, Brother Ray, parfaitement secondé par un Ethan Johns particulièrement inspiré, partage sa douleur dans des titres atmosphériques à coloration très soul (le pauvre chante comme Sam Cooke, il n'y peut pas grand-chose) et touche au sublime sur "Be Here Now" (couplet presque guilleret, refrain d'une noirceur absolue), ou avec le tricot de guitare qui tisse la superbe ballade "Gone Away from Me" ou l'inattendu break de flûte qui couronne "You Can Bring Me Flowers". Alors, certes, "Till the Sun Turns Black" frise parfois le mélodramatique, sonne par moments comme l'iPod de Ray Lamontagne en version shuffle (Van Morrison puis Otis Redding suivis de Nick Drake) et ressemble plus à un album d'arrangeur que de compositeur - Ethan Johns y a semé suffisamment de cordes pour donner envie de se pendre et le songwriting de Lamontagne, bien que plus abouti, ne lui inspire pas encore assez confiance pour qu'il lui lâche totalement la bride. Mais la frange médiatico-people qui s'est entichée de Thomas Dybdahl peut d'ores et déjà inscrire le Norvégien pour la prochaine campagne de pêche à la morue au large des îles Lofoten : Ray Lamontagne fait la même chose - en mille fois mieux, c'est sa culture.

Jean-Christophe Mauger

Be Here Now
Empty
Barfly
Three More Days
Can I Stay
You Can Bring Me Flowers
Gone Away from Me
Lesson Learned
Truly, Madly, Deeply
Till the Sun Turns Black
Within You


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews