Santogold - Santogold

01/09/2008, par Luc Taramini | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SANTOGOLD - Santogold
(Lizard King / Naïve) [site] - acheter ce disque

SANTOGOLD - SantogoldIl aura fallu un double single en 2007 ("L.E.S Artistes"/ "Creator") pour que la grande famille de la pop s'entiche de la petite dernière : Santi White. D'un côté un refrain rock aussi aguicheur qu'efficace, de l'autre une mélodie electro-ragga pour battle de Ipods. Dans les deux cas, la promesse alléchante d'un gros potentiel capable de fédérer toutes les communautés. Ajouté à cela le charisme de celle qui en a vu de toutes les couleurs et vous obtenez une nouvelle diva indie, hype (bankable ?), fille spirituelle de Cindy Lauper et de Kim Gordon, soeur de lait de Martina Topley-Bird.
Le premier disque de Santogold, allons-y carrément, s'avale tout rond. Chaude mixture de rock, d'electro et de dub, il marie rythmiques tressautantes, moiteur caribéenne et punk attitude sur une production très soundsystem noyée de réverb et de clashs sonores qui font outrageusement référence aux années 80. Le problème c'est que la recette n'est pas neuve et qu'elle nous a été resservie jusqu'à la nausée à la sauce Spice Girls ou Lily Allen. Dès lors, comment s'enthousiasmer pour cette géniale "nouveauté" au flow d'harangueuse professionnelle ?
Pour apprécier pleinement l'univers de Santogold, mieux vaut encore considérer l'artiste pour ce qu'elle est : un pur produit du métissage culturel new-yorkais capable de vous guider dans les sous-sols d'une mégalopole bouillonnante. Là où ça se passe et tout se mélange. Donc rien de neuf mais de l'authentique ! Son disque reflète toutes ses virées fiévreuses qui, sous les atours des tubes clinquants, cachent un regard lucide et une âme romantique ("My Superman", "I'm a Lady"). De l'efficacité aussi. Parce que la demoiselle à force de traîner ses guêtres fluorescentes dans les studios s'est fait un joli carnet d'adresses et a pu engager une belle brochette de producteurs (Switch, FreQ Nasty, Diplo, Disco D et John Hill) pour l'aider à composer ce patchwork d'album. Après avoir longtemps chanté dans un groupe punk de seconde zone (Stiffed) et composé pour d'autres (Lily Allen, Res) Santogold jette enfin sa gourme. Ce disque est finalement l'histoire d'une émancipation nécessaire à défaut d'être originale.

Luc Taramini

L.E.S Artistes
You'll Find a Way
Shove It
Say Aha
Creator
My Superman
Light Out
Starstruck
Unstoppable
I'm a Lady
Anne
You'll Find a Way (remix)

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals