Swayzak - Dirty Dancing

30/10/2002, par Fred Tuc | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SWAYZAK - Dirty Dancing
(!K7/PIAS)

SWAYZAK - Dirty DancingIl aura fallu peu de temps à Swayzak pour donner suite à la prolixe mais trop longue double compilation de remix Groovetechnology v1.3. Malgré quelques morceaux terriblement bien montés, cette dernière souffrait d'un réel essoufflement sur le deuxième disque. Finies donc les logorrhées électroniques de plus de deux heures ; place à un Dirty Dancing plus resserré et nettement plus digeste.
On peut voir Groovetechnology v1.3 comme un énorme marais salant dont il appartiendrait au fin gourmet d'extraire le meilleur, tandis que Dirty Dancing serait le petit pot de fleur de sel acheté chez l'épicier local. Nouvelles données en mains, replongeons nous avec délectation dans ce nectar techno-house.
Je fais partie de ces personnes que la simple prononciation du mot "house" aurait tendance à faire fuir. Avec Swayzak, il n'en est rien. Au contraire, j'en redemande. Pour comprendre ce changement de position, il faut bien voir que ce duo n'est pas du genre à sortir l'artillerie lourde pour nous emmener dans son univers musical. Sur certains titres, le curseur tendrait même presque vers une certaine forme de minimalisme.
Alors qu'auparavant le groupe semblait vouloir distinguer les morceaux techno de ceux house, Dirty Dancing est un manifeste d'intégration, donnant à cet album une réelle unité. Pas besoin de vous faire un dessin : ce disque s'écoute d'une traite. Hors jeu la zapette !
On pourra toutefois regretter l'absence de jouissives montées dont nous avait gratifié Groovetechnology v1.3 avec ces trois énormes remix en enfilade de Headgear, Ellen Allien et Basic Channel. Mais, vous le savez très bien : il est parfois difficile d'avoir le beurre et l'argent du beurre. Alors ne boudons pas notre bon plaisir.
Swayzak, par l'usage futé qu'il fait des ressorts techno, assorti de subtils arrangements, accompagné de voix envoûtantes, le tout baignant dans un magma aux vertus apaisantes, pourrait bien constituer un groupe essentiel dans le mouvement d'ouverture à un public plus large de cette musique "technoïde".

Fred

Make Up Your Mind
Buffalo Seven
In The Car Crash
Celcius
I Dance Alone
The Punk Era
Halfway To Yesterday
Take My Hand
Sob 1
Ping Pong

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog