The Boggs - Forts

13/03/2008, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE BOGGS - Forts
(One Little Indian / PIAS) [site] - acheter ce disque

THE BOGGS - FortsThe Boggs a eu une histoire mouvementée avant de réaliser ce "Forts", qui est leur troisième album. Regarder le passeport du groupe donne le tournis : Afrique du Sud, Allemagne, Angleterre... Tout au long de ce périple, le line-up du groupe a subi des évolutions, voyant des membres de la scène indie US s'ajouter, d'autres se retirer : on a donc affaire à un collectif évolutif, ce qui vient pimenter et enrichir fortement les 13 morceaux de ce disque.

Il est bien difficile de ranger The Boggs dans une case bien précise. Du folk, il y en a, dans "The Passage", sombre et lugubre, ou encore dans "One Year On", suivant une veine classique avec même des cordes. Si leurs voyages ne laissent pas imaginer de passage par l'Irlande, il faut croire que les différents membres du groupe ont chez eux des disques des Pogues, comme cela perce sur "Little Windows" et "Melanie in the White Coat". Mais là où le groupe se révèle le plus intéressant, c'est quand il arrive à combiner simplicité du rythme, souvent punk ou garage dans l'esprit, et instrumentation fine, exercice de style particulièrement réussi sur "Poor Things". Commencé par une petite ligne de guitare fluette, le morceau prend de l'ampleur avec la batterie qui lui donne ce tempo saccadé et haletant, comme si la chanson était toujours sur le point de décoller mais que les musiciens la retenaient. Cette importance du rythme se retrouve également dans le presque tribal "Forts", scandé par une ligne de percussions riches, ou sur le clinquant "Arm in Arm", avec cette batterie assez lourde qui est appuyée par des cuivres et un chant aux vagues relents punk. Le disque présente ainsi plusieurs facettes, mais ne se départit jamais de cet aspect bricolé autour d'une ligne rythmique : il n'est ainsi pas difficile d'imaginer, pour la plupart des morceaux, une version plus rudimentaire ou enrichie, tant certains morceaux ont suivi des développements inattendus. En refusant de choisir entre les différentes aspirations de ses membres, The Boggs livre un disque passionnant, aux contours changeants. Il est fort probable que la scène offre une nouvelle facette de la créativité du groupe.

Mickaël Choisi

Forts
Remember the Orphans
Little Windows
One Year On
Arm in Arm
Bookends
After the Day
Passage
So I So You
Melanie in the White Coat
If We Want (We Can)
Poor Things
Holiday
After the Day (Heather Version)


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals