These New Puritans - Hidden

05/03/2010, par Christophe Despaux | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THESE NEW PURITANS - Hidden
(Domino / PIAS) [site] - acheter ce disque

THESE NEW PURITANS - HiddenDossier suivant !
Hernani de l'année, "Hidden" est-il un jalon dans l'histoire de la pop-music ou une bouse taille diplodocus ?
La parole est à l'accusation :
"En fait de groupe pénible, These New Puritans se pose un peu là. Créatures slim et slimanesques, les frères Barnett défilent pour Dior Homme (George, le batteur top-model) ou composent pour ces mêmes défilés (Jake, leader jumeau bien moins joli). Résultat : "Navigate, Navigate", du post-punk propre comme un sou neuf, et fatal contresens, étiré sur quinze minutes. Le même Jake, "intense et torturé", n'écoute que du hip-hop et du r'n'b', ou alors Steve Reich et Benjamin Britten. Classe, forcément classe. Ce qui ne s'entendait pas vraiment sur "Beat Pyramid", premier album déconstruit sous influence Gang of Four (moins la conscience politique), devient criant comme une Gorgone décapitée : These New Puritans est un groupe post-moderne pour qui l'emphase est une éthique de vie. La première écoute de "Hidden" - catastrophique - donne envie de se noyer dans l'intégrale Sarah Records. Yes a-t-il jamais accouché d'autant de pompe et de boursouflure ? No, indeed."
Bien noté. La parole est à la défense :
"Essayons d'oublier une seconde le cirque branchouille qui gravite autour de These New Puritans, et plongeons sans a priori dans "Hidden", disque désarçonnant, peu aimable, mais d'une cohérence impressionnante. Qu'entend-on sur "Hidden" ? Principalement des percussions et des cuivres - soit les attributs habituels de la musique militaire. "Hidden" est clairement un disque guerrier et martial - qu'on juge à ces titres "We Want War", "Attack Music", et à ce gimmick sonore qui revient plusieurs fois, le bruit de lames s'entrechoquant. Ce qui le rend passionnant, c'est la juxtaposition de sons organiques avec leurs doubles numériques parfois dans le même morceau. Le combat qui se décrit dans "Hidden" est peut-être celui du monde réel contre son avatar, une bataille sinon rangée du moins de tranchées : ce que les rythmiques développées avec un sens maniaque du détail gagnent en complexité, elles le perdent en vélocité. "Hidden" est un disque lourd qui à la façon du tableau de Füssli pèse comme un cauchemar sur le torse. Les rares efforts pour gagner en vitesse semblent condamnés à l'échec ("Drums Court - When Corals Lie", le ravageur "Fire-Power"). On sent bien rôder l'ombre aimable de Radiohead ("Hologram", "White Chords"), mais jamais Jack Barnett n'atteint l'apaisement douloureux où se résolvent parfois les envolées de Thom Yorke. "Hidden", monumental et inapaisé, est tout simplement une incroyable surprise en ce début d'année."
Bien noté, il va falloir trancher, et attendu que j'ai écouté le disque et vos nobles plaidoiries, je me permets de donner raison à tous deux. Existe-t-il au monde un album "rock" aussi léger en guitares et chargé en bassons, cet instrument qui semble ramper d'indigestion ? "Hidden" n'hésite pas et tombe à plusieurs reprises dans l'outrance (la pire, "Orion", un "Carmina Burana" version 2.0), mais cette tentation gothique donne aussi lieu à d'invraisemblables hybrides, le plus surprenant étant "We Want War", au croisement improbable entre Carmen (ses castagnettes, ses petits soldats) et "Temple of Love" des sous-estimés Sisters of Mercy. Au final, on aime beaucoup cette fougue contrôlée, ces mariages contre-nature (Wu-Tang Clan meets The Fall, pourquoi pas ?). Pour ce qui est de l'aspect biodégradable, qui peut dire ce qu'on écoutera dans dix ans ? Qui peut ce jour condamner aux oubliettes ou mettre sur un piédestal tel ou tel ? Temporels, temporisons. Étendant notre main de justice sur l'épaule de Jack Barnett, nous le nommons Chevalier de l'Inachevé, Intrépide et Sans Peur, car "Hidden" est un disque de l'ici et maintenant, profitez-en avant qu'il ne devienne un must ou un worst.

Christophe Despaux

acheter ce disque

Time Xone
We Want War
Three Thousand
Hologram
Attack Music
Fire-Power
Orion
Canticle
Drum Courts - Where Corals Lie
White Chords
5

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews