Vetiver - To Find Me Gone

06/06/2006, par David Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

VETIVER - To Find Me Gone
(Fat Cat / Pias) [site] - acheter ce disque

VETIVER - To Find Me GoneDécidément, Devendra est toujours dans les bons coups. On le retrouve à la guitare sur ce disque qui sera sans doute récupéré par l'étiquette "antifolk" - qui n'a d' "anti" que le nom, parce qu'à l'écoute de "To Find Me Gone", on se retrouve dans un monde où Neil Young aurait fait six milliards d'adeptes. Ou, plus sobrement, vous pourriez être pris d'une envie assez aiguë de boire du Lipton Yellow après une bonne partie de tennis. Vetiver, donc, quintessence d'un folk dépouillé, simple et rural, déroule ses petites ballades toujours bien senties et légères, et catapulte en beauté l'auditeur au début des années 70, pas trop loin de Woodstock mais à distance prudente du rock tout de même, dans un coin de campagne où "Harvest" et "After the Goldrush" côtoient le chant des oiseaux. Sans frime, très baba-cool, la musique de Vetiver est barbue et chevelue, la voix douce et simple, et on en redemande.
A cet égard on peut vraiment se demander ce que viennent faire les deux minutes de distortion à la cinquième minute du neuvième morceau. Alors que votre Lipton n'a pas encore fini d'infuser, une guitare bruitiste vient vous brouiller l'écoute - pas de doute, le gang antifolk est passé par là et DarkVendor Banhart, profitant de sa pilosité avantageuse, s'est visiblement incrusté sur ce projet aux vertus pourtant apparemment thérapeutiques. Cela se comprend assez bien : Andy Cabic, tête pensante de Vetiver, est un musicien du barde babos. On ne lui en voudra pas, puisque cet épisode raté est trop court pour mettre réellement à mal la qualité de l'ensemble, et le très "sunshine" "Won't Be Me", qui suit immédiatement prouve d'une part que Donovan est encore vivant, et renvoie d'autre part cette pseudo-expérimentation à ce qu'elle est réellement - une coquetterie. Et une fois cette mauvaise passe derrière vous, vous pourrez continuer à lancer des fleurs en l'air en envoyant des messages de paix et d'amour, tout nu face à ce monde de brutes.

David Dufeu

Been So Long
You May Be Blue
No One World
Idle Ties
I Know No Pardon
Maureen
The Porter
Double
Red Lantern Girls
Won't Be Me
Down At El Rio


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog