Yo La Tengo - Interview

10/07/2009, par Pauline Le Gall | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Le nom de votre tournée est une allusion à Bob Dylan. Est-ce que le concert va s'approcher de l'acoustique ou de l'électrique ?

Ira : "The Freewheelin Bob Dylan" est un album acoustique, on aimait le nom parce qu'il faisait penser à Bob Dylan. Ce sera en effet un concert acoustique. On aimait aussi le fait que ce nom évoque quelque chose de libre et d'imprévisible.

Yo_La_Tengo02

Votre précédent album ("I Am Not Afraid Of You and I Will Beat Your Ass ") date de 2006. Entre temps, vous avez eu de nombreux projets (bandes originales, concerts pour la radio WFMU). Quels sont vos projets pour la suite ?
Georgia : Le reste de cette année va être consacré à l'album et à la tournée.
James : C'est un sentiment étrange de savoir ce que l'on va faire dans les prochains mois. Ça se fait souvent naturellement : on fait une tournée, puis on a de moins en moins de dates et d'autres projets intéressants arrivent alors.
Ira : On va peut-être faire la musique d'un livre audio.

Vous avez fait un projet parallèle appelé "Condo Fucks", est-ce que vous voulez bien nous en parler, ou est-ce toujours top secret ?
Ira : On n'a pas pu le garder secret longtemps !
James : Ça a été un secret le temps d'une nuit !
Ira : En 1997, on a sorti un album qui s'appelait "I Can Hear the Heart Beating As One" et à l'intérieur il y avait un faux catalogue de Matador avec 12 faux albums, dont un des Condo Fucks. Maintenant, avec internet, tout le monde irait chercher "Condo Fucks" sur google et verrait qui se cache derrière ! Nous avons commencé ce projet quand un bar que nous aimions a fermé. Pour le dernier soir, on a voulu donner un concert, mais le groupe qui jouait après nous jouait quelque chose de très différent, plutôt du rock rétro. On a décidé de jouer des reprises sous un autre nom, et une fois qu'on avait trouvé le nom "fuckbook", on tenait notre idée !

C'est votre douzième album, et il s'annonce pourtant toujours aussi surprenant que vos précédents opus. Comment préservez-vous cette originalité ?
Georgia : Je pense que, depuis le début, on a joué ce qui nous venait, et ça a toujours mené à des chansons. Le changement d'un album à l'autre n'est pas flagrant, on a changé au fur et à mesure.
Ira : En 1989, on a enregistré "President Yo La Tengo", c'était un album bien meilleur que nos deux précédents opus. On avait une bonne réputation à ce moment-là, et on a changé de style pour faire l'album de reprises très acoustique "Fakebook". Les gens pensaient à ce moment qu'on était fou, et que c'était une grosse erreur. On n'a pas fait ça pour paraître originaux, mais juste parce que c'était ce qu'on avait envie de faire à ce moment-là. C'est ce qu'on a fait avec les Condo Fucks aussi, on était contents de cet album.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog