Loading...
Disques

Sleigh Bells – Texis

Sleigh Bells est de retour avec “Texis” et son electro-clash si caractéristique. Les voix sont parfaites, les rythmiques nous rappellent la seule fois où l’on a participé à une rave et les riffs nous cisèlent les tympans comme jamais. De quoi donner envie de réévaluer l’ensemble des groupes apparus au cours de l’année 2010. Quelques souvenirs remontent alors que l’on retrouve ce vieux CD de “Treats”, écoute nécessaire avec de se plonger dans ces onze nouveaux titres tout en mélodies au bord de l’explosion.

C’est comme ça depuis ces débuts, Sleigh Bells n’aime que trop enregistrer des chansons qui font danser tout en donnant l’impression de manger un bonbon au poivre. Sous ses airs héroïques se cachent une suite d’accords assourdissants. Derrière les mélodies pop empruntées par la voix d’Alexis se trament quelques histoires déprimantes. L’énergie de cette musique fonctionne en miroir de sa propre satire.

Il faut écouter les premières notes de “SWEET75”, guitare punk et TR-808 en plein surrégime, pour saluer les excès sonores de ce “Texis”. Une salutaire prise de risques, une course lancée à 100 à l’heure que le duo tient, pour le meilleur comme pour le pire, jusqu’aux derniers blips grésillants de “Hummingbird Bomb”. Un déluge sonore dont chaque écoute nous laissera mi-épuisés, mi-ébahis mais intimement convaincus par le travail de composition d’Alexis Krauss et Derek E. Miller.

Un dernier mot sur les clips de “Locust Laced” et “Justine Go Genesis” qui forment un étrange diptyque white trash. On traverse cette micro-odyssée en hurlant sur les riffs de Derek E. Miller et le chant urgent d’Alexis Krauss pour finalement baisser la garde face à ce qui est au fond un immense feu d’artifice pop. Une musique en regard de son époque : à la fois désespérée et en état de grâce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.