Loading...
ConcertsDiversFestivalsInterviewsPlaylist

Sonic Protest 2021 présenté par ses programmateurs

Annulé l’an dernier comme la plupart des festivals, Sonic Protest revient cette année dans une édition estivale, du 24 juin au 11 juillet à Paris et dans sa banlieue. Ce sera une fois de plus l’occasion de se frotter, dans de bonnes conditions d’écoute, à des esthétiques musicales souvent brutes, rugueuses, déviantes, et toujours stimulantes. Si l’on relève quelques noms connus, pour ne pas dire mythiques, dans la programmation (le pape du drone Stephen O’Malley de Sunn O))), le très space Richard Pinhas accompagné de son fils Duncan, l’inclassable vétéran Jac Berrocal qui se produira avec David Fenech et Vincent Epplay, l’éternel provocateur Jean-Louis Costes, sans oublier un hommage au regretté Jean-Luc Le Ténia), le rassemblement sera surtout l’occasion de découvrir des artistes en marge des grands circuits culturels. Les programmateurs Arnaud Rivière et Franq de Quengo nous en présentent quelques-uns à travers une sélection de vidéos.


Géométries

« Géométries ouvre la 17e édition de Sonic Protest et conjure le sort avec ses rituels enregistrés sur bande magnétique, échos imaginaires de musiques traditionnelles de pays où il ne pleut pas, incursions de vielle à roue, mini-accordéon et tapophone (instrument auto-construit, avec cordes basses et touches de machine à écrire). »


Jac Berrocal, David Fenech et Vincent Epplay

« Le cultissime trompettiste et agitateur punk du free-jazz made in France Jac Berrocal chamboule le post-punk en bonne compagnie avec l’homme-orchestre David Fenech et le plasticien Vincent Epplay. »


Marion Cousin & Kaumwald

« Délicatesse onirique qui fait rimer électronique finement ciselée et répertoire traditionnel de chants de travail et romances de la péninsule ibérique.
Marion Cousin + Kaumwald = pépite !! »


Murmurziek

« Depuis 2018, le collectif Murmuziek fabrique au sein de la prison de Forest (Bruxelles) un rap DIY réalisé in situ principalement à base de voix, avec très peu de matos.
Invité à participer aux journées de Rencontres autour des pratiques brutes de la musique pour échanger sur ce projet hors du commun, l’un des membres, Lart2sons présentera en exclusivité quelques-unes de ses chansons à la sauce trap radicale. »


Richard & Duncan Pinhas

« Richard Pinhas est, en solo ou avec son combo culte Heldon, un pilier incontournable de l’ère kosmische-prog qui secoua le paysage musical embourbé des 60’s agonisantes. Depuis toujours, il explore les méandres obscurs qui lient musique électronique répétitive et bruitisme électrique. Pour fêter ses 50 ans d’expérimentation sans concession, il débarque sur scène (et sur disque) en duo avec son fils Duncan, musicien et ingénieur du son adepte du drone radical. »


Why The Eye

« On était tellement tristes de les avoir ratés en 2020… Les voilà enfin programmés au Sonic Protest avec leur tribalisme DIY confectionné à l’aide d’instruments auto-inventés. Damien Magnette (Wild Classical Music Ensemble, Murmuziek…) et sa bande masquée inventent les polyrythmies d’une civilisation pas encore découverte. »


Medianoche Artificial

« Au cœur de la nuit, avec Medianoche Artificial, on retrouve César Amarante, dont on avait eu peu de nouvelles depuis la cessation d’activité de Radikal Satan, ce groupe phare en clair-obscur fondé avec son frère, Mauricio-dit-Momo, entre Bordeaux et Buenos Aires. C’est désormais en duo, avec  Mélody Gottardi (Glen Or Glenda, Seau d’Eau) qu’il officie pour des chansons qui laissent entrevoir des lendemains où ça chante encore. À Sonic Protest 2021, ils donneront, enfin, leur premier concert ! »


Fleuves Noirs

« Les hyperactifs de la scène noise post-Amphetamine Reptile lilloise vont enfin pouvoir déverser leur venin à Sonic Protest. Annulés en 2020, ils débarquent chargés à bloc pour clôturer cette édition marathonesque. Les âmes sensibles n’auront qu’à se tenir à distance. »


Madalitso Band

« Percussion au pied, guitare quatre-cordes et babatone (disons, basse à corde unique), l’instrumentation de Madalitso Band est aussi sommaire qu’efficace pour porter des chansons d’une sincérité et d’une légèreté imparables. Venant du Malawi, (ouiiiii, en 2021, du Malawiiiiii) où les dancefloors sont dans la rue, Yosefe Kalekeni et Yobu Maligwa jouent le rôle de cerise sur le gâteau d’une après-midi en plein air (dans la cour du théâtre Berthelot à Montreuil) où on pourra enfin écouter debout et tapoter du pied ensemble et en vrai ! »


Hommage à Jean-Luc Le Ténia

« Dans le cadre des Rencontres internationales autour des pratiques brutes de la musique, le docteur en psychologie et psychologue clinicien Quentin Dumoulin présentera la conférence “Par les yeux du Ténia”, consacrée au plus grand chanteur anti-folk-punk de tous les temps, auteur de plus de 2000 chansons et disparu prématurément en 2011. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *