Loading...
ConcertsNews

A Lyon, la décade dense de Bertrand Belin et La Féline

L’Opéra Underground, à Lyon, dont la programmation est assurée par Richard Robert, donne cet automne « carte blanche » à Bertrand Belin (qu’on peut voir en ce moment dans le délicieux nouveau film des frères Larrieu, “Tralala”) et Agnès Gayraud alias La Féline. Pendant une dizaine de jours, du 13 au 21 novembre, on pourra entendre bien sûr les deux artistes (le samedi 13, sur la grande scène de l’Opéra, Bertrand Belin en solo et La Féline avec les musiciens de l’Orchestre de l’Opéra de Lyon ; les 14 l’après-midi et 15 le soir, une création de BB et Claire Vallier sur des textes du premier), mais aussi d’autres musiciens dans divers genres, offrant des rencontres inattendues. On recommande particulièrement, le 14, l’affiche que partagera Howe Gelb (Giant Sand), accompagné par le Colorist Orchestra, avec la chanteuse et joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun et le virtuose du ney Moslem Rahal. Et, le 17, le trio Mademoiselle formé par Rodolphe Burger, Sofiane Saïdi et Mehdi Haddab, le splendide guitariste Mocke et la chanteuse Gisèle Pape. Le jeudi 18, ce sont deux œuvres de Gavin Bryars qui seront interprétées, entre autres par les deux invités. Enfin, l’après-midi de clôture, le dimanche 21, verra se succéder quelques artistes français non alignés : Eskimo, François Virot, Arlt, et enfin Greg Gilg pour un chant collectif qui conclura en beauté ce cycle musical qui a le bon goût de parier sur la curiosité du public.
Toutes les informations sont ici.
On peut relire en attendant nos derniers entretiens avec Bertrand Belin et Agnès Gayraud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.