Loading...
InterviewsPlaylistTrack by Track

WeWant2Wecord, de Caen et d’ailleurs

C’est l’une de ces microstructures qui font la richesse de la scène française. Basé à Caen, WeWant2Wecord (WW2W) publie à son rythme, sous la forme de beaux objets, les productions d’artistes locaux ou non. La sortie d’un sampler compilant à la fois le meilleur de 2021 et des extraits des disques à venir cette année est l’occasion d’une petite présentation non dénuée d’humour des groupes et artistes au catalogues par Roubi, responsable de cette “maisonnette de disques” (sic).

1. Beach YouthA Changed Man (extrait de Postcard)

Pour faire vite, à l’origine, WeWant2Wecord avait été créé pour publier des disques de “groupes de Caen et ses environs”. Les Beach Youth sont les seuls Caennais, avec Makeshift, à avoir publié des disques sur le label ces derniers temps. Il y aura heureusement bientôt Concordski, une Caennaise amoureuse de synthés, pour renforcer les rangs du “un-quatre”.

A Changed Man est chanté par Etienne Froidure, l’un des deux chanteurs du groupe. La chanson monte crescendo pour mener à un final tout en guitares très 90’s…

Un grand morceau.

2. MoonjelliesHey There (extrait de Small Talk)

L’histoire avec les Moonjellies remonte à pas mal d’années : les Tourangeaux ont notamment participé à nos compilations “Wootball” en 2014 et 2018 (comme d’ailleurs les quatre sixièmes des artistes de ce sampler). J’avais beaucoup aimé leur premier album et il se passe toujours quelque chose de beau lors de leurs concerts. Leur musique oscille entre une pop très anglaise et des morceaux plus contemplatifs, californiens, avec des chœurs sublimes. Ils sont forts, quoi, en gros.

Hey There penche du côté pop à l’anglaise ! On le retrouvera sur leur deuxième album Small Talk à paraître en juin (en vinyle et CD).

3. Pastoral DivisionMoite (extrait de Les Choses

Les Choses est le premier album du duo Pastoral Division tout en français, enregistré et produit à la maison par le groupe puis mixé par Thomas Poli. Les textes sont incroyables et je suis admiratif de la manière dont Sébastien Bozec et François Joncour (qui a sorti en solo fin 2021 l’album Sonar Tapes) allient acoustique et électronique.

Histoire de ne pas illustrer mon propos, j’ai sélectionné Moite qui est plus franchement électronique – dans un monde normal ça aurait d’ailleurs dû être un tube.

4. Beach YouthA Changed Man (Carlos Loverboy Remix) (extrait de Postcard from Friends)

Je me suis longtemps demandé si faire des remixes électro de Beach Youth était une bonne idée. Dès la première écoute, ce fut un oui franc (voire euro). Cette relecture par Carlos Loverboy m’évoque l’électro allemande des 90’s (Console, ce genre de chose), je la trouve superbe.

5. Trotski NautiqueAstérix (extrait de Boucherie)

J’aime particulièrement ce titre de Trotski Nautique. Les paroles abordent des thèmes récurrents chez TN (le végétarisme/véganisme, la violence, la drogue !!!???). Aussi, la manière dont le morceau est chanté est, je trouve, particulièrement originale et réussie… Musicalement, enfin, j’adhère complètement,  il y a même une fin presque shoegaze ! Quelle bonne idée les deux Trotskis ont eue de troquer leurs instruments folk contre des machines !

6. Pastoral DivisionJusqu’à ce soir (extrait de Les Choses

Un titre qui illustre plus justement ce que j’évoquais plus haut : l’alliance de l’acoustique et de l’électronique… Et qui est capable de sortir des lignes de cet acabit  “Les draps s’échauffent alors t’avales, un comprimé quadrisécable” en les chantant/parlant justement, hein? Pas grand monde…

7. Athanase GransonL’Astre Glacé (Version Edit) (extrait de L’Opium

Denis Averlant aka Athanase Granson avait L’Opium dans ses cartons depuis belle lurette. C’est chanté en français comme Pastoral Division ou Trotski Nautique mais c’est très différent dans la forme et le fond, plus poétique dirais-je. 

C’est une sortie qui s’est faite à distance (Denis vit à Paris), ce qui est plus contraignant pour moi : c’est plus dur d’être efficace, réactif… Il est aussi plus difficile d’impliquer dans le processus les autres membres de l’asso WW2W, donc, généralement, j’évite. Mais je suis tellement fan du bonhomme, j’étais tellement frustré et triste que l’album reste bloqué dans ses cartons que le publier chez WeWant2Wecord s’est imposé.

J’ai bien fait même si l’album aurait mérité une sortie en vinyle : il ne sortira finalement qu’en CD (le 14 mars), les délais et les coûts liés à la fabrication d’un vinyle m’ont effrayé.

8. Boris MaurussaneSocial Kaleidoscope (Early Master) (extrait de Social Kaleidoscope)

Normalement WW2W ne sort pas de disques de gens qu’“on” ne connaît pas dans la vraie vie. La première fois que cette règle fut bafouée, ce fut pour l’album de Jack And The’ (en 2016). Comme Boris, Julien Lonchamp, le Jack And The’ en chef, avait évoqué Mehdieu Zannad pour me draguer. Ça a encore marché !

Je l’ai rencontré depuis c’est un bon gars, je ne regrette pas. Son album tout en anglais peut évoquer Fugu [Mehdi Zannad] mais, au final, pas tant que ça. C’est moins concis que Fugu, le Boris a besoin de plus de temps pour dérouler ses foisonnantes idées.

A noter que cette version de Social Kaleidoscope est différente de celle qui figurera sur l’album “Social Kaleidoscope” à sortir en juin (vinyle et CD).

9. Makeshift Persian Almond (extrait de Maschere

WW2W avait déjà sorti en 2018 le premier album de Makeshift, groupe qui rassemble cinq gens bons de Caen (à l’origine en tout cas).

Le groupe se fait rare mais il est loin d’être un simple passe-temps pour ses membres. Quand ces derniers parviennent à se rassembler, c’est après un long temps de réflexion, après avoir réussi à libérer des trous communs dans leurs emplois du temps bien remplis par leurs autres activités (principalement musicales, dans d’autres groupes) et c’est surtout pour créer des titres de moins de 5 minutes dans lesquels ils cherchent à caser des idées qui pourraient remplir des morceaux de 10 ou 15 minutes.

10. Trotski NautiqueLes Fêtes dans les appartements (extrait de Boucherie Deluxe)

Ce titre m’a vraiment épaté lors de sa première écoute. C’est presque du hip-hop (je pense à TTC à chaque fois que je l’écoute). Le texte est encore très bon, le titre est lancinant, presque malsain. J’espère qu’il y aura des titres de cet acabit sur le prochain album qu’Aude et Snug sont en train d’enregistrer (il s’appellera Marx Exotique et on a commencé à discuter de ce qu’on pourra faire pour le sortir).

11. Beach YouthIn My Chest (extrait de Postcard)

Un de mes morceaux préférés du groupe en live (et sur disque !). Ce titre a été composé par Simon Dumottier, l’autre chanteur du Beach Youth. Il est plus incisif, plus shoegaze même, avec – c’est souvent le cas chez les Beach Youth – une voix sur le fil, qui suscite l’émotion… Un grand morceau (bis).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.