Gotye - Like Drawing Blood

09/09/2008, par David Vertessen | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

GOTYE - Like Drawing Blood
(Lucky Number / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

GOTYE - Like Drawing BloodDans la cour des bricoleurs electro-pop de génie, on connaissait déjà Jim Noir. Il faudra désormais compter avec Gotye. Bien qu'ils explorent des registres assez différents, les deux artistes utilisent un matériau fort similaire et partagent un goût prononcé pour le sample et le détournement des sonorités. D'aucuns comparent l'Australien d'origine belge à Beck ; c'est vrai qu'à l'écoute de "The Only Way", on peut, de prime abord, effectivement percevoir une certaine filiation entre les deux bonhommes. Pourtant, plus on avance dans le disque et moins la parenté avec un artiste en particulier devient évidente. En fait, la musique de Gotye est la confluence d'un tourbillon d'influences éclectiques. Mais n'est-ce pas la vocation du sample ? Il serait même plutôt anormal de se sentir en terrain totalement inconnu. Le tout est d'être suffisamment novateur que pour ne pas tomber dans la resucée, ce que Gotye parvient la plupart du temps à faire, mais pas toujours.

De nature polymorphe, il fallait bien se douter que l'Australien n'allait pas se cantonner à un style bien précis. C'est ainsi que l'on peut se retrouver dans un univers proche de celui de Björk ("Hearts a Mess"), traversé ici et là par une guitare et un clavier sibyllins à la Portishead, le tout, guidé par une voix haut perchée à la Sting, et, l'instant d'après ("Coming Back"), atterrir en plein "Theme From Turnpike" en train de copiner avec Gotan Project. Deux plages plus loin ("Learnalilgivinanlovin"), c'est la soul des années septante, à la Isaac Hayes (compositeur de "Shaft"), qui mène la danse. Le morceau instrumental "Seven Hours With a Backseat Driver", avec sa sonorité de vieux club des années trente, transpercée de rayons laser, de percussions à la cloche et de couinements de guitare, est carrément jouissif. "The Only Thing I Know", qui ressemble à une sorte de morceau de U2 est, quant à lui, nettement moins réjouissant (de fait). Bon, même s'il l'a un peu cherché, assez de comparaisons pour l'heure. Que retenir donc ? Eh bien, que l'on est en présence d'un talent indéniable et prometteur, mais que si "Like Drawing Blood" comporte son lot de perles, il contient aussi des choses plus dispensables. A ne pas bouder pour autant et à suivre surtout.

David Vertessen

Like Drawing Blood
The Only Way
Hearts a Mess
Coming Back
Thanks for Your Time
Learnalilgivinanlovin
Puzzle With a Piece Missing
Seven Hours With a Backseat Driver
The Only Thing I Know
Night Drive
Worn Out Blues

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals