Oddateee - Halfway Homeless

18/05/2009, par Sylvain Bertot | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ODDATEEE - Halfway Homeless
(Jarring Effects / Discograph) [site]- acheter ce disque

ODDATEEE - Halfway Homeless Ricardo Galindez, alias Oddateee, a commencé à faire parler de lui il y a près de 10 ans, en tant que membre des Labteks avec le producteur Komplx. Mais aujourd’hui, le MC est surtout connu pour être le protégé de Dälek, lesquels produisent une bonne partie de cet "Halfway Homeless", premier album depuis un certain "Steely Darkglasses" sorti au début de la décennie.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette parenté s’entend. Dans le son tout d’abord, avec cet avant-hop qui vient emprunter au rock ses musiques, indus, noise, les plus radicales, les plus bruyantes et les plus étouffantes. Mais aussi dans les paroles qui, a contrario de cette musique métissée, souhaitent ramener le rap à ses fondamentaux : exaltation des origines et de la communauté, hispanique, de notre rappeur ("Ricans", "Crackrock"), discours sur le ghetto ("The Hood"), moi-je ("The Odd"), dénonciation d’un rap mainstream qui aurait vendu son cul ("Devil Runs Nation"), et prêche politique à tous les étages.

La ressemblance, très forte, n’est toutefois pas totale. Notre homme suit sa propre voie et ses propres aspirations, se montrant par exemple plus proche d’un certain classic rap que ses mentors, plus middleground, quelque part dans cet entre-deux hip hop où évoluait Co-Flow autrefois (confer "Pagan Baby").

Plus bavard, plus verbeux, Oddateee laisse moins de temps à la musique pour s’exprimer ou pour relayer ses propos. Ici, le rappeur demeure la principale attraction, et ne laisse pas aux sons le loisir de lui voler la vedette. Moins radical, son disque a aussi l’avantage d’être plus varié, moins homogène, d’éviter le côté grosse formule qui est le seul gros défaut de Dälek. Et du cinglant "The Odd" au bonus track halluciné de la fin, en passant par les suffocants "Not Even One" et "Odd Verse Skalla", par l’épique "The Influence", par un "Minority@130mph" en cascades de piano, ou par un lourd "My Ex" tout de scratches vêtu, le rappeur livre un album inégal, mais qui, tout compte fait, apportera plus de satisfactions que ce "Gutter Tactics" sorti dans les mêmes eaux par ses parrains.


Sylvain Bertot

CrackRock
Ricans
Not Even One
Pagan Baby
Godbody
Devil Runs Nation
My EX
Hello
The Hood
Odd Verse Skalla
Minority@130MPH
The O-D-D

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals