Loading...
DiversInterviewsPlaylist

Sur la platine de Good Morning TV

Le premier album des Frenchies de Good Morning TV était très attendu et il n’a pas déçu. Entre dream pop et shoegaze, “Small Talk” est un disque qui n’hésite pas à alterner les guitares énervées et le folk sautillant, le tout baigné dans un spleen qui fait bizarrement du bien. Voilà qui nous a donné envie de demander aux membres du groupe mené par Bérénice Deloire les groupes et les morceaux qui ne quittent jamais leur platine. Au programme, des choix classiques, dansants, intéressants, originaux, et même des découvertes pas trop entendues à la TV : tout ce qu’on aime !


Broadcast – Locusts

« Broadcast est sûrement le groupe qui nous influence le plus, et qui continue aujourd’hui à nous donner envie de faire de la musique. L’intégralité du projet est d’une élégance rare et intemporelle, que l’on ne se lasse pas d’écouter et de redécouvrir. »


Autolux – Selectallcopy

« “It’s oh so sad to be happy all the time” : des paroles qui auraient totalement pu se retrouver dans un morceau de Good Morning TV ! Le songwriting, l’esthétique et la production sont imparables… C’est toujours surprenant de voir qu’un groupe comme Autolux [fondé il y a vingt ans à Los Angeles, NDLR] reste aussi confidentiel en France. »


Robert Wyatt – Heaps of Sheeps

« Ce titre, c’est un peu le cousin zinzin d' »Insomniac », le morceau qui introduit notre album. L’histoire loufoque d’un mec qui compte les moutons pour réussir à s’endormir. »


Arthur Russell – Make 1,2

« Un morceau simple et entêtant. Malgré une économie de moyens assumée, on ne peut pas s’empêcher de danser dessus ! »


Linda Perhacs – Hey, Who Really Cares

« C’est fou de se dire que ce morceau est sorti dans les années 70 ! Il semble tellement actuel. La voix de Linda Perhacs est délicate, la production hyper sensible. Elle nous emmène dans des univers feutrés et intimistes. C’est le genre d’artiste inspirante qui n’a pas besoin de grand-chose pour briller… à la manière de Françoise Hardy sur l’album “La Question”. »


Talking Heads – This Must Be The Place

« La musique de Talking Heads est fascinante et hypnotique, avec ces superpositions de motifs et de rythmiques. On écoute aussi pas mal de groupes contemporains comme Crack Cloud ou Pottery qui sont les dignes héritiers des New-Yorkais… »


The Books – Tokyo

« Ce morceau, c’est comme un collage audio qui fait la part belle à l’aléatoire. L’utilisation de machines n’enlève rien à sa sensibilité, bien au contraire. »


The Kinks / Anika – I Go to Sleep

« Difficile de choisir entre les deux versions… Anika accentue la noirceur du morceau qui est élégamment suggérée dans la version des Kinks, sous couvert d’une apparente simplicité. Le facteur commun, c’est l’ambiance nocturne et introspective qui s’en dégage. Et forcément, cela résonne avec ce que l’on tente de créer dans nos compositions. »


Deerhoof – Begin Countdown

« Il est difficile de choisir UN titre dans la discographie de Deerhoof tant elle est riche et variée ! On admire leur talent pour faire des morceaux totalement fous et boiteux tout en étant complètement cohérents et maîtrisés. »


Ryuichi Sakamoto – Merry Christmas Mr Lawrence

« L’arrangement piano solo d’un thème iconique. Difficile de rester insensible face au génie de Ryuichi Sakamoto. Il a le don d’imaginer des motifs infinis, dont on ne se lasse jamais. »


La chronique de “Small Talk” est à retrouver ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.