Le Loup - The Throne of the Third Heaven of the Nations' Millennium General Assembly

20/11/2007, par Judicaël Dacosta | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LE LOUP - The Throne Of The Third Heaven Of The Nations' Millennium General Assembly
(Talitres / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

LE LOUP - The Throne Of The Third Heaven Of The Nations' Millennium General Assembly A l'origine de ce projet, Sam Simkoff. Il est ici au chant, aux claviers et au banjo. D'après la rumeur, il n'était plus, dans la vie, à rien du tout. C'est en effet lors d'une crise personnelle intense que l'album a mûri. Inspiré par "L'Enfer" de Dante ("Canto i" et "Canto xxxvi" sont les titres du premier et du dernier chapitres du livre) et par une œuvre de James Hampton, datant des années 50, et donnant son long titre à l'album (une collection d'objets hétéroclites travaillés dans des matériaux de récupération), le disque est sombre et puissant. Il mêle habilement le dépouillement et la richesse pour peindre un monde en reconstruction, dans lequel tout n'est que confrontation. Les voix se disputent le chant dans des chœurs mimant le désordre, pour mieux s'en éloigner, dans "Planes Like Vultures" alors que les rythmes, numériques et acoustiques, en viennent aux mains pacifiquement dans "Outside of This Car, the End of the World!". La force des compositions réside dans cette alternance de paix et de déferlements. On pense au dernier Great Lake Swimmers, à Animal Collective, sans pour autant ressentir clairement les influences de ces sept musiciens inspirés. Le traitement des voix, lui, ne permet pas toujours de bien saisir les paroles et cela donne encore plus d'importance aux phrases scandées. On garde en mémoire deux lignes qui marquent le début et la fin du disque. "All this world was made for ending" et "This is the end", qui résonnent, pour l'auditeur, comme un aveu intime du passé de l'artiste. Le duel banjo / voix de "To the Stars! To the Night!" l'annonçait et la délivrance viendra après la tempête. L'album se termine par plusieurs minutes de sons d'ambiance, dominés par des cris d'oiseaux, sorte de renaissance d'un esprit trop longtemps tourmenté, qui décide de se réincarner en loup pour ne plus se laisser mordre.

Judicaël Dacosta

Canto i
Planes Like Vultures
Outside of This Car, the End of the World!
To the Stars! To the Night!
(Storm)
We Are Gods! We Are Wolves!
Breathing Rapture
Look to the West
(Howl)
Le Loup (Fear Not)
Canto xxxvi
I Had a Dream I Died



Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals