The Battle of Land and Sea - s/t

album de la semaine du 12/03/2008, par David Larre | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE BATTLE OF LAND AND SEA
(Mis Ojos Discos / Forte) [site] - acheter ce disque

THE BATTLE OF LAND AND SEA - S/tC'est le genre de surprise qui attend tout amateur de musique. Un jour, dans des circonstances imprévisibles, une chanson de provenance inconnue vous tombe dans l'oreille, convoquant avec elle tant de références familières qu'elle semble paradoxalement inouïe, soulevant tant de couches superposées de votre mémoire affective qu'elle vous laisse bizarrement un peu à vif, nu, désorienté. Vous n'avez jamais entendu ce morceau mais vous avez l'impression confuse qu'il couvait, latent et secret, dans des replis insoupçonnés du temps. C'est par cette grâce sans âge du folk américain que le premier album de The Battle of Land and Sea risque de surprendre les plus blasés. Un seul morceau pour donner l'exemple : "The Beautiful Ones" fait vaciller une voix féminine au bord de la brisure, à la fois enfantine et sensuelle, sur des chœurs plus doo-wop : Cat Power et El Perro del Mar tout à la fois, bigre. Le suivant, "Harden My Heart" (reprise languide d'un autre groupe de Portland du début des 80's, Quarterflash) fait monter avec trois fois rien - un tempo affaissé, une douceur résignée coincée dans la gorge de Sarah O'Shura - l'émotion jusqu'aux larmes ; imaginez Cindy Lauper reprise par Trespassers William et vous ne serez pas trop loin du compte. Ailleurs, certaines chansons graciles ("Saltwater Queen", "I Built the Sea") déstabilisent les parties vocales par des réverb de guitare et vous retrouvez Mazzy Star dans le Désert de la Mort, après trois journées de marche épuisante, quand les dernières forces se transforment en hallucinations sucrées et que les derniers rêves d'oasis conduisent vers la mort. Pas de doute, ce groupe a un don, un truc aussi évident que sa musique est délicate, proche de l'effacement ou de l'étrangeté radicale. Une beauté élégiaque qui fournit l'occasion décisive de céder aux séductions des sirènes.

David Larre

Saltwater Queen
Birdsong
The Beautiful Ones
Harden My Heart
Six Days
I Built the Sea
Lady
You Are a Sailor


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews