Loading...
Disques

Mestizo & Mike Gao – Blindfaith

MESTIZO & MIKE GAO – Blindfaith
(Galapagos4 / Import) – acheter ce disque

MESTIZO & MIKE GAO - Blindfaith Un MC, seul, livre des raps, les siens, sur ses thËmes de prÈdilection. Pendant ce temps un DJ ñ ou un producteur, plus souvent, de nos jours ñ se dÈvoue entiËrement ý sa cause et lui fournit le complÈment musical adÈquat, quitte ý bÈnÈficier Áa et lý d’espaces qui lui sont propres. C’est la formule de base, celle qui convient le mieux au hip hop, la voie la plus sšre pour crÈer des disques solides et consistants. Elle a rÈussi ý Qwel et ý Maker l’an dernier sur « The Harvest », meilleure sortie Galapagos4 depuis longtemps. Dans une bien moindre mesure, elle rÈussit cette annÈe au second album de Mestizo, proposÈ lui aussi par le label de Chicago. Successeur honnÍte d’un fort estimable « Lifelikemovie » produit ý plusieurs mains, ce nouveau disque a en sus l’avantage d’Ítre plus homogËne. Cela gr’ce au renfort unique du prometteur Mike Gao, nouveau venu en provenance de la CÙte Ouest.

Constant, mais pas uniforme pour autant, Mike Gao sait tout faire : lente mÈlopÈe qui inspire le malaise (« Mr. Enthusiastic »), cathÈdrales de guitare (« Shattered Glass Girl »), morceau ý la cool (« Mail Order Bride », « Avena’s Lullaby »), piano qui fout les boules (« Obligatory Heart Failure »), instrumental atmosphÈrique (« Away Into Serenity ») ou morceau soutenu infusÈ de cuivres jazzy rÈtro (« Pick Up 52s », « Save It For Yesterday »). Il se permet mÍme une petite pincÈe de drum’n bass, lÈgËre et en rien dÈplacÈe. Et pour finir, il place lý o˜ il faut les poignÈes de scratches nÈcessaires. Cependant, rien de ce qu’il propose ne brille par son originalitÈ.

MÍme jugement pour Mestizo. Le rappeur partage avec ses collËgues de label cette prÈdilection irritante pour le prÍchi prÍcha, pour l’appel aux consciences, pour la dÈnonciation un peu convenue de la sociÈtÈ amÈricaine, ah qu’elle est trop matÈrialiste, ah qu’elle manque d’engagement. Les thËmes des chansons sont rebattus : dÈnonciation de la guerre en Irak et de ces AmÈricains apathiques qui rÈÈlisent George Bush, mauvais rappeurs qui ont failli ý leur mission (comme si quelqu’un leur en avait confiÈ une) ou, de faÁon bien plus personnelle, relation amoureuse qui part en sucette. Certaines paroles sont mÍme d’une naÔvetÈ insupportable pour nous autres, FranÁais cyniques revenus de tout, comme ce passage de « Obligatory Heart Failure » o˜ Mestizo s’affole : « ahlala, le JÈsus, il serait super pas content s’il revenait sur Terre ».

Mais la musique ne se juge pas comme un traitÈ politique. Elle s’Èvalue ý la capacitÈ des artistes ý susciter l’empathie. Et sur ce plan, le duo Mestizo / Mike Gao est capable de trËs belles choses quand il assemble au mieux ses talents. Sur le superbe « Mr. Enthusiastic », par exemple o˜, abstraction faite du message casse-bonbon, les montÈes de ton du rappeur s’imbriquent admirablement dans la composition lente concoctÈe par l’autre. Ou sur le non moins splendide crescendo bien dark de « When The Elephant’s Dance » o˜ le rappeur d’origine philippine nous parle de sa mËre. Ce sont de tels sommets qui devraient inciter Mestizo et Mike Gao ý approfondir et renouveler leur relation, pour aboutir ensemble ý ce possible chef d’úuvre dont « Blindfaith » est peut-Ítre la premiËre Èbauche.

Sylvain Bertot

Morning Sunshine
Redden Rise
The Curse of the Green Shadow
Pick Up 52’s
Building A Burial Ground
Save It For Yesterday
Mr. Enthusiastic
Bad Impressionist
Shattered Glass Girl
Unsecure In Nature
Angels Under Rain Clouds
Mail Order Bride
Brother Luck
Obligatory Heart Failure « The Super Needy »
Avena’s Lullaby
When The Elephant’s Dance
Native Soil, Who’s Land?
Away Into Serenity
19 Doubtro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.